basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

SAISON 2012-2013 (Ligue 1)


 

 

Pts

G

N

P

p

c

diff

1

Paris SG

83

25

8

5

69

23

+46

2

Marseille

71

21

8

9

42

36

+6

3

Lyon

67

19

10

9

61

38

+23

4

Nice

64

18

10

10

57

46

+11

5

Saint-Etienne

63

16

15

7

60

32

+28

6

Lille

62

16

14

8

59

40

+19

7

Bordeaux

55

13

16

9

40

34

+6

8

Lorient

53

14

11

13

57

58

-1

9

Montpellier

52

15

7

16

54

51

+3

10

Toulouse

51

13

12

13

49

47

+2

11

Valenciennes

48

12

12

14

49

53

-4

12

Bastia

47

13

8

17

50

66

-16

13

Rennes

46

13

7

18

48

59

-11

14

Reims

43

10

13

15

33

24

-9

15

Sochaux

41

10

11

17

41

57

-16

16

Evian TG

40

10

10

18

46

53

-7

17

Ajaccio

40

9

15

14

39

51

-12

18

Nancy

38

9

11

18

38

58

-20

19

Troyes

37

8

13

17

43

61

-18

20

BREST

29

8

59

25

32

62

-30


Meilleurs buteurs :
1. Ibrahimovic (Paris SG) : 30 buts,
2. Aubameyang (Saint-Etienne), Cvitanich (Nice) : 19 buts,
…, Ben Basat (9 buts), Benschop (5 buts), Raspentino (4 buts), ...
3e rang : Guégan, Fèvre, Brou Apanga, Licka, Benschop, Kervestin, Cappono, Thébaux, Hartock, Lorenzi, Martial, Kantari, Traoré, Baudouin, Orlach.
2e rang : Touré, Leroy, Ratacjzak, Ba, Alphonse, Guidileye, Chafni, Sissoko, Ben Basat, Coulibaly, Khaled, Ayité, Le Guen, Kergastel, Baysse.
1er rang : Jolivet, Ferradj, Makonda, Lesoimier, Grougi, Martins, Chauvin, Guyot, Bucquet, Dernis, Mendy, Culma, Soumah, Kermarec.


Effectif :

- Gardiens : Alexis Thébaux, Joan Hartock, Lionel Cappone, Mathieu Kervestin.
- Défenseurs : Bernard Mendy, Ahmed Kantari, Johan Martial, Paul Baysse, Ismaël Traoré, Ousmane Coulibaly, Grégory Lorenzi, Florian Lejeune, Brahim Ferradj, Tripy Makonda, Thimothée Dieng, Florian Julien, Brendan Chardonnet.
- Milieux : Abdoulwhaid Sissoko, Kamel Chafni, Bruno Grougi, Benoît Lesoimier, Mario Licka, Geoffrey Dernis, Richard Soumah, André Auras, Magaye Gueye, Abel Khaled, Jhon Culma.
- Attaquants : Charlison Benschop, Jonathan Ayité, Eden Ben Basat, Florian Raspentino, Larsen Touré, Adama Ba.
- Entraîneur : Landry Chauvin (jusqu'en avril 2013) puis Corentin Martins.


Coupe de France :
1/32e :     06/01/2013 : Luçon (CFA2) – Brest : 1-1/1-1/2-4 (Dernis)
1/16e :     23/01/2013 : C. A. Bastia (National) – Brest : 1-3 (Martial, Benschop, Ben Basat)
1/8e :     27/02/2013 : Lorient (Ligue 1) – Brest : 3-0


Coupe de la Ligue :
1/16e :     26/09/2012 : Brest – Nice : 2-4 (Ospina (csc), Ayité)

Championnat de France :

 

 

 

Buteurs

Pts - Clst

1ère j

11/08/2012

Nancy – Brest : 1-0.................

.................................................................

0 - 16e

2e j

18/08/2012

Brest – Evian TG : 1-0............

Baysse..........................................................

3 - 10e

3e j

26/08/2012

Saint-Etienne – Brest : 4-0.....

.................................................................

3 - 14e

4e j

01/09/2012

Brest – Troyes : 2-1................

Ben Basat, Dernis...........................................

6 - 10e

5e j

15/09/2012

Nice – Brest : 4-2....................

Ayité, Baysse..................................................

6 - 13e

6e j

22/09/2012

Brest – Valenciennes : 2-1......

Ayité, Ben Basat.............................................

9 - 8e

7e j

29/09/2012

Ajaccio – Brest : 1-0...............

.................................................................

9 - 10e

8e j

07/10/2012

Brest – Bordeaux : 1-1............

Ben Basat.......................................................

10 - 12e

9e j

21/10/2012

Lyon – Brest : 1-0...................

.................................................................

10 - 14e

10e j

27/10/2012

Toulouse – Brest : 3-1.............

Lesoimier........................................................

10 - 15e

11e j

02/11/2012

Brest – Lorient : 2-0................

Ben Basat, Benschop......................................

13 - 13e

12e j

10/11/2012

Lille – Brest : 1-0.....................

.................................................................

13 - 16e

13e j

17/11/2012

Brest – Bastia : 3-0.................

Touré, Ben Basat, Touré..................................

16 - 12e

14e j

24/11/2012

Reims – Brest : 0-0.................

.................................................................

17 - 13e

15e j

02/12/2012

Brest – Marseille : 1-2.............

Benschop......................................................

17 - 14e

16e j

08/12/2012

Rennes – Brest : 2-2...............

Lesoimier, Benschop.......................................

18 - 14e

17e j

12/12/2012

Brest – Montpellier : 1-2.........

Ben Basat.......................................................

18 - 16e

18e j

15/12/2012

Sochaux – Brest : 1-2.............

Chafni, Ben Basat...........................................

21 - 13e

19e j

21/12/2012

Brest – Paris SG : 0-3.............

.................................................................

21 - 14e

20e j

12/01/2013

Evian TG – Brest : 0-2............

Ben Basat, Grougi..........................................

24 - 14e

21e j

19/01/2013

Brest – Saint-Etienne : 0-1......

.................................................................

24 - 14e

22e j

26/01/2013

Troyes – Brest : 2-1.................

Ben Basat........................................................

24 - 14e

23e j

02/02/2013

Brest – Nice : 0-2....................

.................................................................

24 - 15e

24e j

09/02/2013

Valenciennes – Brest : 2-1......

Raspentino......................................................

24 - 15e

25e j

16/02/2013

Brest – Ajaccio : 1-1..................

Raspentino......................................................

25 - 16e

26e j

24/02/2013

Bordeaux – Brest : 0-2............

Trémoulinas (csc), Kantari...............................

28 - 14e

27e j

03/03/2013

Brest – Lyon : 1-1....................

Chafni............................................................

29 - 15e

28e j

09/03/2013

Brest – Toulouse :0-1.............

.................................................................

29 - 15e

29e j

16/03/2013

Lorient – Brest : 4-0................

.................................................................

29 - 17e

30e j

31/03/2013

Brest – Lille : 1-2.....................

Raspentino......................................................

29 - 18e

31e j

06/04/2013

Bastia – Brest : 4-0.................

.................................................................

29 - 19e

32e j

13/04/2013

Brest – Reims : 0-2.................

.................................................................

29 - 19e

33e j

20/04/2013

Marseille – Brest : 1-0.............

.................................................................

29 - 19e

34e j

27/04/2013

Brest – Rennes : 0-2...............

.................................................................

29 - 19e

35e j

04/05/2013

Montpellier – Brest : 2-1..........

Raspentino......................................................

29 - 20e

36e j

11/05/2013

Brest – Sochaux : 0-2.............

.................................................................

29 - 20e

37e j

18/05/2013

Paris SG – Brest : 3-1.............

.................................................................

29 - 20e

38e j

26/05/2013

Brest – Nancy : 1-2.................

Benschop........................................................

29 - 20e




La saison 2012-2013 :

Lors de l'intersaison, c'est Landry Chauvin qui s'est vu confier les rênes du Stade Brestois. Arrivé de Nantes, le nouvel entraîneur a pour mission de rebâtir une nouvelle équipe alors qu'une page s'est tournée avec les départs de Daf (Sochaux), Ewolo (Laval), Poyet (Caen), Zébina (Toulouse), ...
En contrepartie, Ismaël Traoré (Sedan), Bernard Mendy (Odense, Danemark), Geoffrey Dernis (Montpellier), Kamel Chafni (Auxerre) et Charlison Benschop (AZ Alkmaar) ont rejoint le Stade Brestois.
Le début de saison est marqué par des buts dans les arrêts de jeu. Si cela ne sourit tout d'abord pas aux Brestois avec une défaite concédée à Nancy à la 91e minute, cette même 91e minute fait lever le stade Francis Le Blé avec un but de Baysse qui offre la première victoire de la saison face à Evian TG.
La journée suivante est beaucoup plus difficile car Brest coule dans le chaudron et s'incline lourdement 4-0 à Saint-Etienne. Mais les Brestois se reprennent en battant Troyes 2-1 grâce à, une nouvelle fois, un but dans les arrêts de jeu, sur une magnifique frappe de Dernis en plein lucarne. Dans cette rencontre, Troyes aurait mérité la victoire tant les Brestois ont déjoué mais c'est Brest qui empoche trois points précieux et compte alors 6 points après 4 journées.
Lors du déplacement suivant, à Nice, Brest craque complètement en début de seconde période en concédant deux buts en cinq minutes et s'incline finalement 4-2, la défense brestoise donnant à nouveau des signes de faiblesse. Face à Valenciennes, les Brestois inquiètent encore lors de la première période en déjouant totalement mais ne sont menés que d'un but à la pause. Ils parviennent miraculeusement à inverser la tendance pour l'emporter 2-1 grâce à une énorme faute de mains de Penneteau, le gardien nordiste, et à un penalty. Mais Brest n'est pas guéri pour autant et connaît une désillusion en Coupe de la Ligue en étant éliminé une nouvelle fois d'entrée, cette fois-ci par Nice, vainqueur 4-2 sur la pelouse de Francis Le Blé.
Après 6 journées, Brest est 8e avec 9 points mais n'a vraiment pas convaincu au niveau du jeu, les trois victoires obtenues ayant presque été volées.

Eden Ben Basat, buteur contre Troyes (3e journée)
Eden Ben Basat, buteur contre Troyes (3e journée)

A Ajaccio, Brest cède 1-0 mais affiche du mieux dans son jeu. Les Brestois confirment leur progrès lors de la réception de Bordeaux où ils obtiennent un bon match nul, 1-1. En déplacement à Gerland, Brest montre qu'il est plus solide mais, à trop vouloir défendre, finit par craquer et s'incline 1-0.

Petit à petit, Brest glisse au classement et le déplacement à Toulouse n'arrange pas les choses avec une prestation ratée et une défaite 3-1. Heureusement, les Brestois ont la bonne idée de repartir de l'avant en battant Lorient 2-0 au stade Francis Le Blé. Si le score est flatteur au vu de la prestation brestoise, ces trois points donnent de l'air au classement, le premier relégable étant alors à 6 points en ce début novembre.
Mais Brest reste toujours aussi fragile en déplacement et repart de Lille avec une défaite 1-0, la 7e en 7 déplacements. Heureusement, à Francis Le Blé, tout continue de bien se passer et Brest dispose facilement 3-0 d'une équipe bastiaise privée de nombreux titulaires.
Chafni lors de Brest-Bastia (13e journée)
Chafni lors de Brest-Bastia (13e journée)

Ce n'est finalement que lors du 8e déplacement de la saison que les Brestois parviennent à ne pas rentrer bredouilles. A Reims, ils auraient même mérité mieux qu'un match nul 0-0. Mais si Brest a enfin réussi à inverser la tendance à l'extérieur, la tendance s'inverse également à domicile avec, pour la première fois de l'histoire, une victoire marseillaise à Francis Le Blé, score de 2-1, après un match parfaitement maîtrisé par l'OM.
Lors du derby à Rennes, les Brestois réalisent une belle prestation et, bien que menés 2-0, réussissent à arracher le match nul 2-2 et reviennent avec un bon point. Le mercredi suivant, Brest effectue une nouvelle prestation inquiétante à domicile et s'incline 2-1 face à Montpellier.
Mais, heureusement, en cette fin d'année, les Brestois se montrent de plus en plus entreprenants à l'extérieur et remportent une victoire précieuse à Sochaux, sur le score de 2-1.
Lesoimier lors de Rennes - Brest (16e journée)
Lesoimier lors de Rennes - Brest (16e journée)

A domicile, la mauvaise série continue, et Brest doit s'incliner 3-0 face au Paris SG. L'exploit espéré n'a pas eu lieu mais, si la mission s'annonçait difficile, elle était devenue impossible avec l'expulsion de Sissoko à la 1/2 heure de jeu.

A la trêve, avec 21 points, le Stade Brestois occupe la 14e place avec 5 points d'avance sur le premier relégable et est donc parfaitement dans les temps sur la route du maintien.

L'année 2013 commence difficilement avec la rupture des ligaments croisés du genou de Paul Baysse, dès lors absent jusqu'à la fin de saison. Pour son retour à la compétition, le Stade Brestois se déplace à Luçon (CFA) en Coupe de France. Pour ce match, outre Baysse, Landry Chauvin est privé de Martial et Sissoko (suspendus), Kantari, Coulibaly, Ayité, partis à la CAN. Brest souffre face à Luçon mais se qualifie par la petite porte grâce aux tirs au but.
Pour faire face à toutes ces absences, le Stade Brestois recrute deux joueurs en prêt, Lejeune (Villareal) et Raspentino (Marseille). Ces deux joueurs disputent leur premier match sous les couleurs brestoises pour la reprise du championnat avec un déplacement à Evian TG. Les Brestois ramènent de Savoie une importante victoire 2-0 contre un concurrent direct pour le maintien. Avec 24 points et 5 points d'avance sur le premier relégable, Brest va commettre l'erreur d'envisager un maintien tranquille.

A domicile, la dynamique reste mauvaise et Brest concède une défaite 1-0 face à Saint-Etienne au stade Francis Le Blé. Les Verts dominent largement la partie et auraient mérité de l'emporter plus largement même si Brest aurait pu arracher le nul dans les dernières minutes.


Raspentino lors de Brest - Saint-Etienne (21e journée)
Raspentino lors de Brest - Saint-Etienne (21e journée)

Les 1/16e de finale de la Coupe de France offrent aux Brestois un déplacement difficile à Bastia pour y affronter le Cercle Athlétique de Bastia (National). Comme au tour précédent, les Brestois sont menés 1-0 mais réussissent à égaliser rapidement après. Par contre, cette fois-ci, ils arrivent à faire la décision pour finalement l'emporter 3-1 et se qualifier pour les 1/8e de finale. Mais le match le plus important de cette semaine-là est le déplacement à Troyes et, comme trop souvent, Brest attend d'être mené pour réagir. Mais avec deux buts de retard, il est trop tard et Brest s'incline 2-1 dans un match qu'il ne fallait pas perdre.

Les dernières heures du Mercato vont voir le Stade Brestois laisser partir à Toulouse son meilleur buteur Eden Ben Basat (9 buts) dont l'absence va peser très lourd dans la seconde partie de saison. Pour le remplacer, Brest parvient in-extremis à se faire prêter Magaye Gueye par Everton.
C'est donc sans son buteur que Brest reçoit Nice. Les Brestois sont surclassés 2-0 par les aiglons dans un match pathétique où leur manque d'engagement est flagrant. En déplacement ensuite à Valenciennes, ils s'inclinent 2-1 dans un match où ils ont montré de meilleures choses mais face à un adversaire qui était à leur portée. Le Stade Brestois reste alors sur 4 défaites consécutives et alors qu'il espérait un maintien tranquille, voit son avance sur la zone rouge fondre et le premier relégable revenir à un point. La réception d'Ajaccio est l'occasion de repartir de l'avant mais, après avoir mené 1-0, Brest se remet à déjouer et concède le nul 1-1. Ce match nul permet certes de stopper la série de 5 défaites consécutives à domicile mais cela ne fait pas avancer bien vite.

Heureusement, les Brestois se retrouvent en déplacement à Bordeaux. Solidaires et bien organisés, ils s'imposent 2-0 en terre girondine et se redonnent ainsi un peu d'air frais car, avec les défaites de Reims et Evian TG, ils possèdent alors 4 points d'avance sur la zone rouge. Le renouveau brestois se confirme lors de la réception de Lyon. Les Brestois jouent enfin vers l'avant et bousculent les Lyonnais pour finalement faire un bon match nul 1-1.
Mais Brest rechute à nouveau et perd à domicile 1-0 contre Toulouse dans un match où les Brestois se sont montrés trop amorphes et timorés.
La situation n'est pas brillante sur le terrain mais dans les coulisses, des distensions apparaissent sur la place publique entre le président Michel Guyot et le vice-président Yvon Kermarrec. Conséquence ou pas, le Stade Brestois explose 4-0 à Lorient lors de la 29e journée alors que les autres équipes du bas de tableau marquent toutes des points. Brest chute en 17e position et n'a plus qu'un point d'avance sur le premier relégable.

La situation ne s'arrange pas lors de la 30e journée où Brest s'incline une fois de plus à domicile, 2-1 face à Lille, Nolan Roux inscrivant le 2e but lillois. C'est la défaite de trop pour Landry Chauvin qui est démis de ses fonctions par le président Michel Guyot, Corentin Martins étant une nouvelle fois chargé de jouer les pompiers de service. En interne, la rivalité entre Michel Guyot et Michel Kermarec éclate au grand jour.
Le climat n'est donc pas des plus sereins pour se rendre à Bastia et Brest ramène une claque 4-0 de Furiani.
Reims – Brest (32e journée) : Benschop rate une belle occasion à la 15e seconde de jeu...
Reims – Brest (32e journée) : Benschop rate une belle occasion à la 15e seconde de jeu...

La victoire est impérative lors de la réception de Reims mais Brest manque de réalisme dans ses rares temps forts et s'incline 2-0 dans le match qu'il ne fallait pas perdre. Conséquence, Brest devient relégable. Et la situation ne s'arrange pas car les Brestois s'inclinent ensuite 1-0 à Marseille : le premier non-relégable est alors à 5 points et Brest coule vers la Ligue 2 sans donner l'impression de pouvoir réagir.
La fin de championnat est longue car Brest continue à s'enfoncer inexorablement : Rennes, pourtant bien faible, vient s'imposer 2-0 au stade Francis Le Blé. Les Brestois s'inclinent ensuite 2-1 à Montpellier et perdent 2-0 à domicile contre Sochaux. L'espoir de se maintenir avait disparu depuis longtemps, mais, après cette 36e journée, il est alors officiel que le Stade Brestois est rétrogradé en Ligue 2.

Pour la 37e journée, Brest se rend chez le nouveau champion de France, le Paris SG. Avec une quinzaine d'absents, les Brestois craignent le pire mais s'en tirent finalement avec une honorable défaite 3-1.
Pour sa dernière sortie en Ligue 1, Brest reçoit Nancy, autre relégué. Jusqu'au bout, les Brestois vont faire souffrir leurs supporters et s"inclinent 2-1, la 11e défaite d'affilée...

Largement distancé au classement, le Stade Brestois finit 20e et dernier au classement avec 29 points, dont 8 seulement marqués sur une poule retour catastrophique. Trois ans après, Brest va retrouver la Ligue 2 avec un énorme goût de gâchis et un grand chantier de reconstruction en perspective.