basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

SAISON 2018-2019 (Ligue 2)

 

 

 

Pts

G

N

P

p

c

diff

1

Metz

81

24

9

5

60

23

+37

2

BREST

74

21

11

6

64

35

+29

3

Troyes

71

21

8

9

51

28

+23

4

Paris FC

65

17

4

7

36

22

+14

5

Lens

63

18

9

11

49

28

+21

6

Lorient

63

17

12

9

51

41

+10

7

Le Havre

54

13

15

10

45

40

+5

8

Orléans

52

15

7

16

51

53

-2

9

Grenoble

50

13

11

14

43

47

-4

10

Clermont

48

11

15

12

44

37

+7

11

Châteauroux

48

11

15

12

37

42

-5

12

Niort

47

11

14

13

34

41

-7

13

Valenciennes

43

11

10

17

52

61

-9

14

Nancy

42

12

6

20

36

50

-14

15

Auxerre

41

10

11

17

34

36

-2

16

Sochaux

41

11

8

19

27

43

-16

17

AC Ajaccio

40

9

13

16

29

45

-16

18

Gazélec Ajaccio

39

9

12

17

30

54

-24

19

Béziers

38

9

11

18

33

50

-17

20

Red Star

30

7

9

22

28

58

-30

 

Meilleurs buteurs :

 1. Charbonnier (Brest) : 27 buts,
2. H. Diallo (Metz) : 26 buts,
3. Hamel (Lorient) : 19 buts,
…, Autret (9 buts), Court (6 buts), Butin (3 buts), ...

 

 

Rang du Haut (de gauche à droite) : Michel Kergastel, Gilles Baudouin, Erwan Orlach, Matthieu Jézéquel, Anthony Sbicca, Julien Fabri, Julien Lachuer, Emmanuel Pascal,Thomas Joubert et Michel Padovani.

Rang du Milieu : Gaëtan charbonnier, Jean Charles Castelletto, Thomas Ayasse, Quentin Bernard, Kevin Mayi, Edouard Butin, Corentin Jacob, Brendan Chardonnet, Pierre Magnon, David Kiki, Haris Belkebla, Jessy Pi, Guillaume Buon et Anthony Weber.

Rang du bas : Mathias Autret, Ferris N'Goma, Yoann Court, Julien Faussurier, Pascal Robert, Denis Le Saint, Jean-Marc Furlan, Grégory Lorenzi, Gaêtan Belaud, Valentin Henry, Ibrahima Diallo et Hugo Magnetti.

 

 

Effectif :

- Gardiens : Gautier Larsonneur, Donovan Léon, Julien Fabri.
- Défenseurs : Anthony Weber, Quentin Bernard, Jean-Charles Castelletto, Gaëtan Belaud, Valentin Henry, Brendan Chardonnet, Baba Traoré, David Kiki.
- Milieux : Mathias Autret, Haris Belkebla, Thomas Ayasse, Yoann Court, Jessy Pi, Ibrahima Diallo, Julien Faussurier, Cristian Battocchio, Pierre Magnon, Corentin Jacob, Hugo Magnetti.
- Attaquants : Gaëtan Charbonnier, Ferris N’Goma, Edouard Butin, Kevin Mayi, Derick Osei Yaw. Lenny Pintor.
- Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

 

 

Coupe de la Ligue :

1er tour : 14/08/2018 : Sochaux(L2) – Brest : 1-1/3-4 tab (Autret).
2e tour : 28/08/2018 : Le Havre (L2) – Brest : 3-3/6-5 tab (Chardonnet, Autret, Castalletto).

 

 

Coupe de France :

7e tour : 17/11/2018 : Redon (N3) – Brest : 0-3 (Mayi, Belaud, Mayi, Charbonnier).
8e tour : 08/12/2018 : Vannes (N2) – Brest : 2-3 (Court, Mayi, Butin).
1/32e : 06/01/2018 : Rennes (L1) – Brest : 2-2/2-2/4-3 (Charbonnier, Charbonnier).

 

 

Championnat de France :

 

Le résumé de la saison :

 

 Le Stade Brestois attaque cette troisième saison de l'ère Furlan avec une bonne stabilité de l'effectif, contrairement aux deux années précédentes. Les Brestois démarrent pourtant timidement le championnat avec 4 points après 4 journées. Mais ils vont ensuite réaliser une superbe série de 12 matchs sans défaite, avec notamment 7 victoires consécutives. Ils se positionnent alors dans le groupe de tête avec Metz, Lens, Lorient et le Paris FC. La lutte est serrée mais Brest maintient le rythme alors que Lens et Lorient faiblissent. Les Brestois se placent dans la roue de Metz et atteignent la trêve en 2e position, avec 38 points et 6 points d'avance sur le 3e.
La reprise en 2019 se passe bien au niveau comptable même si les Brestois rencontrent plus de difficultés dans le jeu. Brest reste dans la roue de Metz, alors que Lorient grappille quelques points grâce à une série de victoires et que le Paris FC et Lens décrochent quant à eux. Le mois de mars est plus difficile avec trois matchs nuls et une défaite si bien que Brest voit ses poursuivants se rapprocher dangereusement. Troyes auteur d'un fantastique retour double Lens, Lorient et le Paris FC et aligne les victoires en fin de saison. Brest effectue également une belle série et, après avoir grillé un premier joker à Béziers, s'impose face à Niort : les supporters peuvent exulter, le Stade Brestois remonte en Ligue 1 !

 

Brest - Niort, le match de la montée

Brest - Niort, le match de la montée

 

 

La saison 2018-2019 :

 

 Après avoir terminé deux fois à la 5e place, le Stade Brestois attaque sa troisième saison avec Jean-Marc Furlan comme entraîneur. Par rapport aux deux saisons précédentes, l'effectif est plus stable à l'intersaison. Sissoko, Gastien, Berthomier quittent le club, H. Diallo, Coeff terminent leur prêt et Grougi arrête sa carrière. Pour les remplacer, Belkebla, Ayasse, I. Diallo, Court, N'Goma arrivent.

 

Malgré cette stabilité de l'effectif, le début de saison n'est pas celui espéré. Défaits par Metz, 0-1 à domicile, lors de l'ouverture du championnat, les Brestois se rattrapent en allant gagner 2-1 à Troyes mais concèdent ensuite le match nul 1-1 contre le Paris FC et chutent 2-0 à Sochaux. Ils se reprennent en battant Le Havre, 1-0 et confirment en s'imposant 2-0 à Auxerre. Le mois d'août se termine et les Brestois ont pris place dans le bon wagon, même si Metz, Lens et Lorient mènent un train d'enfer. En Coupe de la Ligue, les tirs au but avaient souri au premier tour face à Sochaux mais tournent en faveur des Havrais au second tour après un match renversant où les Brestois, menés 3-0, étaient revenus à 3-3 en 5 minutes.

Larsonneur repousse la frappe de Demirovic (Sochaux – Brest)

Larsonneur repousse la frappe de Demirovic (Sochaux – Brest)

 

En championnat, le Stade Brestois va enchaîner les victoires, en battant le Gazélec Ajaccio 4-1, en gagnant 2-1 à Grenoble et en s'imposant 5-1 face à Châteauroux. En gagnant ensuite 3-1 à Valenciennes, les Brestois remportent une 6e victoire consécutive et égalent une série vieille de 40 ans. Et ils continuent leur superbe série en remportant un 7e succès consécutif, cette fois-ci dans le derby, contre Lorient, 3-2 dans une superbe rencontre qui se joue à guichets fermés au stade Francis Le Blé.

Charbonnnier vient de marquer (Brest – Lorient)

Charbonnnier vient de marquer (Brest – Lorient)

 

Brest est alors revenu sur Metz et Lens et a dépassé Lorient. Bien que menant 2-0 à Clermont, les Brestois ne ramènent qu'un match nul 2-2 mais ont su s'accrocher pour préserver un point. Face au Red Star, 19e au classement, Brest domine largement mais se fait contrer. Les Brestois réussissent à revenir au score pour faire match nul 1-1, chose qu'ils ne réussissaient pas la saison passée dans ce genre de scénario. Les Brestois battent ensuite Nancy 2-1, font match nul 0-0 à Orléans et s'imposent 2-0 face à l'AC Ajaccio. Les Brestois restent alors sur 12 matchs sans défaite mais s'inclinent 2-1 à Lens. Avant la trêve, Brest bat Béziers 3-0 et ramène un bon match nul 1-1 de Niort malgré de nombreux titulaires absents. A la fin des matchs aller, le Stade Brestois occupe la 2e place au classement avec 38 points et devance le 3e de 6 points.

 

En Coupe de France, après avoir éliminé Redon et Vannes aux 7e et 8e tour, le Stade Brestois se déplace à Rennes pour les 1/32e de finale. Après avoir mené 2-0, les Brestois voient Rennes revenir à 2-2 et pousser mais ils tiennent jusqu'aux tirs au but. Dans cette épreuve, ils cèdent après avoir eu pourtant deux balles de match. Pour le retour en championnat, Brest est tout d'abord tenu en échec 1-1 par Troyes, mais va frapper un grand coup en allant s'imposer 1-0 au Paris FC, jusqu'alors invaincu dans son stade. Les Brestois enchaînent en battant Sochaux 1-0 puis ramènent un bon match nul 1-1 du Havre, avant de battre Auxerre, 1-0.

 

Diallo et Belkebla (Brest – Troyes)

Diallo et Belkebla (Brest – Troyes)

 

Mais les blessures s'accumulent (Faussurier est ainsi absent jusqu’à la fin de saison) et Brest ne ramène qu'un point du Gazélec Ajaccio, 1-1. Alors que Lorient enfile les victoires, Brest maintient son avance grâce à une belle victoire 3-1 contre Grenoble. Brest ne ramène ensuite qu'un point après un match nul 2-2 à Châteauroux et chute ensuite 2-5 à domicile face à Valenciennes dans une soirée cauchemardesque où tout est allé de travers. Heureusement, Lorient n'en profite pas car les Merlus perdent pendant ce temps contre Orléans et à Nancy après une série de 5 victoires. Brest devance alors Lorient de 5 points avant de se rendre au Moustoir. Dans un derby disputé dans un contexte particulier (parcage visiteur vide et interdiction d'afficher les couleurs rouge et blanche pour les supporters brestois), Brest ramène un bon point, 1-1, avant d'être tenu en échec, 0-0 par Clermont.

Autret (Brest - Orléans)

Autret (Brest - Orléans)

 

Mais, avec l'arrivée du printemps, les Brestois vont aligner les victoires, à commencer par deux victoires contre les mal-classés, 2-0 au Red Star et 3-2 à Nancy. Dans un week-end de Pâques estival, la marée rouge est de retour au stade Francis Le Blé et dans une magnifique ambiance, Brest se défait d'Orléans, 3-1. Mais Troyes s'accroche et réalise une impressionnante série de victoires. Malgré une large revue d'effectif procédée par Jean-Marc Furlan, Brest s'impose sans difficultés 2-0 en Corse, face à l'AC Ajaccio. Presque 40 ans plus tard jour pour jour, c'est à nouveau face à Lens que Brest s'ouvre les portes de la Ligue 1, grâce à une victoire 2-0.

Court ouvre le score (Brest – Lens)

Court ouvre le score (Brest – Lens)

 

Les Brestois se rendent alors à Béziers avec la possibilité de valider leur billet pour l'élite. Virtuellement en Ligue 1 à la 90e minute, Brest concède la défaite 1-0 dans les arrêts de jeu. Pire, Troyes, longtemps tenu en échec par Nancy, marque le but de la victoire à la 93e minute. La déconvenue est grande pour Brest qui a grillé un joker et voit Troyes revenir à 4 points à deux journées de la fin. Le vendredi 10 mai, c'est l'effervescence dans Brest qui veut dire "Kenavo à la Ligue 2". La marée rouge monte à Francis Le Blé et, dans une ambiance survoltée avec un public déchaîné, Brest s'impose 3-0 face à Niort et valide son billet pour la Ligue 1 ! Lors de la dernière journée, pour un match sans enjeu, si ce n'est de décerner le titre de meilleur buteur à Charbonnier, Brest s'incline 1-0 à Metz, le champion.

 

Gautier Larsonneur fête la montée en Ligue 1

Gautier Larsonneur fête la montée en Ligue 1

 

Suite à cette montée en Ligue 1, Jean-Marc Furlan annonce son départ du club. Durant trois saisons, il a proposé un football alléchant au public brestois et a mené parfaitement sa mission, ramener Brest en Ligue 1.

 

Jean-Marc Furlan

Jean-Marc Furlan