basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

Décès de 2 grands serviteurs du club : Yves Abolivier et Mekki Kihal

Yves Abolivier
Il composa avec Léon Trébaol (tous deux jouaient avec un filet sur la tête) la première aile gauche du Stade Brestois créé le 9 juin 1950 où il joua lors des trois premières saisons du club : en 1950-1951 en 1e Division de District Finistère-Nord, en 1951-1952 et en 1952-1953 en Promotion d’Honneur.
Il avait pour partenaires Jean Roussain, Charles Morvan, Ernest Rannou, Jacques Queinnec, François Le Bras, Francis Chopin, Louis Jourdrin, Albert Leroux, Maurice Quiniou, Léon Trébaol, André Morvan, Gabriel Pezet.

Délégué de la résistance à Brest en 1944, il débuta comme footballeur à 16 ans à l’Étoile Saint-Laurent de Brest-Lambézellec avant de porter, de 1946 à 1949, les couleurs de l’Entente Armor-Avenir.
Né à Brest, menuisier de son métier, il fut le premier intérieur gauche du Stade Brestois avant d’être remplacé par Raymond Perramant. Yves Abolivier fut également un excellent gymnaste à l’Armoricaine. Il fut un élément majeur du Stade Brestois entraîné par Francis Chopin avant d’aller pour raisons professionnelles à Paris.

Ses obsèques ont été célébrées le jeudi 4 juin 2015 en l’église de Brest Lambézellec.


Mekki Kihal
Le samedi 6 juin 2015, nous apprenions le décès de Mekki Kihal, membre de la Résidence Kerdigemer à Brest, inhumé dans l’intimité. Il entra au Stade Brestois (fondé en 1950) dès 1951 et y demeura jusqu’à 1994. Chargé de l’intendance, Mekki Kihal, Algérien d’origine, y connut donc, en plus de quatre décennies, les entraîneurs Francis Chopin (1950-1962), Albert Toris (1962-1963), Sarkis Garabédian, Ernest Rannou, Armand Fouillen, Georges Marzin, Alain de Martigny, Dusan Nemkovic, Robert Dewilder, Raymond Kéruzoré, Bernard Maligorne, Slavo Muslin, Jacky Castellan, Yvon Le Roux et en 1993-1994 Yves Todorov. Quarante-trois ans au service du Stade Brestois : il pouvait en être fier.

André Péron