basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

30.11.18 | La bonne recette chez Francis

Décidément intraitable à Le Blé, le Stade Brestois 29 a empoché un nouveau succès face à sa bête noire, l’AC Ajaccio, vendredi soir (2-0). Trois précieux points qui permettent aux Ty-Zefs de consolider leur deuxième place au classement. Savoureux…

Si le SB29 surfe actuellement sur une excellente dynamique (désormais douze matches sans défaite), il le doit en grande partie à son parcours à la maison. Vendredi soir, lors de la 16e journée de Domino’s Ligue 2, le club finistérien a confirmé sa capacité à rester maître chez lui : 20 points pris en 9 rencontres, personne n’a fait mieux jusqu’ici cette saison. 


Pas étonnant, donc, de retrouver les Rouge et Blanc tout en haut du classement, au coude à coude avec le FC Metz (avant son match du lendemain à Grenoble). D’autant que les poursuivants immédiats, Lens et Lorient, se sont neutralisés et pointent à cinq longueurs.
Pourtant, la réception de l’AC Ajaccio, mal classé depuis plusieurs semaines mais souvent performant à la pointe du Finistère ces dernières années, représentait un vrai défi.


Avant même le coup d’envoi, le public local était mis en appétit par l’opération «Y a Francis qui régale» : un repas complet offert à tout le monde à l’entrée au stade ! Rien que pour ça, les 8 500 spectateurs recensés à Le Blé ont eu raison de venir. Sur la pelouse, les deux équipes se sont livré une rude bataille, qui ressemblait fort aux précédentes contre le Red Star ou Nancy : un onze brestois conquérant face à un bloc adverse prudent et discipliné. Durant une bonne demi-heure, cette domination territoriale ne débouchait pas sur de franches occasions, sauf peut-être sur un débordement d’Autret côté gauche contré de justesse par la défense corse (12e).


À l’approche de la pause, l’ACA semblait lâcher du lest, et le moment était venu d’en profiter. À distance, Ayasse allumait un premier pétard repoussé difficilement par le gardien Leroy (39e). Dans la foulée, Castelletto trouvait l’ouverture, d’une splendide volée en pleine course, sur un service d’Autret, qui allait se loger dans le petit filet (1-0, 40e). Un réalisme bienvenu car cette première période n’offrait guère d’autres opportunités aux Brestois d’approcher la cage ajaccienne.


Après le repos, on retrouvait grosso modo la même configuration : des Ty-Zefs à l’aise pour contrôler le jeu et des Corses attendant la moindre brèche pour placer un contre. Mais là encore, les occasions les plus nettes étaient brestoises, notamment un joli mouvement collectif parti d’un centre de Bernard, puis d’une remise astucieuse de Faussurier pour Autret dont le tir partait au-dessus du cadre (64e). Dommage…


Dans la dernière demi-heure, les débats se rééquilibraient. L’ACA se voyait même refuser un but pour un hors jeu pas si évident (69e). Conscients du danger, les hommes de Jean-Marc Furlan gardaient l’esprit offensif, espérant se mettre à l’abri dès que possible. C’est encore Autret, à l’entrée de la surface, qui s’en rapprochait d’une belle frappe en coin, détournée in extremis par Leroy (72e). Dans les ultimes minutes, la balle d’égalisation était au bout du pied de Mendes, parti défier Larsonneur en solitaire, mais Bernard arrivait juste à temps pour dégager le ballon sur la ligne (90e). Après avoir poussé un ouf de soulagement, le public exultait lorsque Mayi, fraîchement entré en jeu, reprenait victorieusement un centre de Charbonnier, au bout du temps additionnel (2-0, 90e+4). Entre-temps, l’Ajaccien Dembélé avait été exclu pour un mauvais geste sur Butin. Ce qui n’enlevait rien au mérite des Rouge et Blanc pour avoir su inscrire ce but du K-O.


Une fois de plus, le SB29 a fait preuve de maturité pour imposer sa loi à un adversaire pas vraiment inférieur. Mais sur le plan comptable, ces trois nouveaux points (34 au total) font le bonheur des hommes du président Denis Le Saint. Le régal annoncé a été couronné de succès. Place maintenant au déplacement à Lens, qui s’annonce, lui aussi, très copieux. Rendez-vous mardi soir à Bollaert !


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)