basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

Verre à moitié plein ou à moitié vide ?

Au terme d’un match ouvert, les Brestois ont ramené un point de leur déplacement à Orléans. Cueillis à froid au bout de cinq minutes, les Ty-Zefs ont trouvé les ressources pour revenir au score avant la pause et, malgré une possession de balle orléanaise en deuxième période, auraient pu arracher la victoire. Il faudra maintenant savoir gagner à domicile car deux rencontres à Le Blé vont s’enchaîner, face à Valenciennes et Lorient.

Après une défaite contre Nîmes à la maison et la trêve internationale, le Stade Brestois débutait son sprint final par un voyage à Orléans avec l’espoir de regoûter rapidement au succès. C’est malheureusement avec un seul point que les Rouge et Blanc ont entamé la dernière ligne droite. Très à l’aise hors de leurs bases depuis le début de saison, ils s’avançaient pourtant dans la partie avec de bons espoirs et la première titularisation de Pierre Magnon en professionnel.


Le couperet allait très vite tomber et venir doucher le SB29 dès les premiers instants. Présents dans la surface orléanaise, les Brestois allaient se faire surprendre par un contre foudroyant mené par le puissant et remuant Gomis qui trouvait un relais très intéressant avec Pinaud sur la droite. Le centre de ce dernier pour le même Gomis permettait aux Loirétains de débloquer leur compteur (1-0, 5e).

La première réaction ty-zef intervenait quelques minutes plus tard avec un excellent centre de Julien Faussurier pour la tête d’Édouard Butin aux six mètres, hélas non-cadrée (9e).
Mais l’USO n’en avait pas assez et poursuivait ses offensives, tout d’abord par un centre qui trouvait la tête de Gomis non-cadrée (21e) puis par une très belle action initiée par Ziani qui trouvait en profondeur encore Gomis. Ce dernier décalait intelligemment Pinaud qui se retrouvait seul face à Gautier Larsonneur mais optait pour une passe au lieu d’un tir (25e).

Jason Berthomier tentait bien de recoller avec un coup franc puissant et enroulé mais ça passait à côté (27e). Et il n’avait pas plus de réussite 10 minutes plus tard quand il reprenait d’une tête smashée un très bon centre de Faussurier et que Gallon se couchait pour repousser le ballon (37e). La récompense allait finir par arriver. Faussurier trouvait Quentin Bernard grâce à une belle transversale. Le latéral gauche remettait à Butin qui faisait une superbe remise instantanée dans la surface pour Berthomier, impeccable à la finition (1-1, 38e).
Logiquement revenus au score, les Brestois avaient même la possibilité de passer devant avant la pause grâce à un nouveau bon coup franc de Berthomier qui ne passait pas loin non plus (43e).


Les Orléanais démarraient la seconde période pied au plancher et se montraient particulièrement dangereux par l’intermédiaire de Cissokho (48e, 49e) mais la défense finistérienne tenait le choc autour d’une solide charnière Anthony Weber – JC Castelletto. Jessy Pi s’essayait lui à une belle frappe au ras du poteau (58e), sans réussite. Avec deux buts refusés à Charbonnier et Diallo pour hors jeu (véritables ou pas, difficile à dire), les Ty-Zefs garderont tout de même quelques regrets de cette rencontre, surtout avec celle balle de match obtenue dans la dernière minute du temps additionnel où la frappe de Johan Gastien était contrée devant sa cage par un Orléanais (90e+3).

Ce point obtenu laisse en tout cas le SB29 à cinq longueurs des barrages. Avec l’espoir de pouvoir réaliser une série d’ici à la fin du championnat, il devra en tout cas tenter de redevenir performant à domicile puisque deux matches se présentent maintenant à Le Blé, face à Valenciennes vendredi puis Lorient le 16 avril.


(crédit photos : Julien Péron)