basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

29.03.19 | Un point malgré tout positif

Accroché à domicile par Clermont, vendredi soir à Le Blé (0-0), le Stade Brestois 29 a assuré le minimum en l’absence de plusieurs joueurs offensifs. Les Ty-Zefs confortent ainsi leur seconde place en attendant des soirées plus prolifiques.

En ce retour de trêve internationale, la tâche qui attendait le club finistérien ne s’annonçait pas des plus simples. D’une part en raison de nombreuses absences au sein de l’effectif, notamment les flèches offensives Charbonnier et Court, suspendus. D’autre part, à cause de l’adversaire qui leur était proposé lors de cette 30e journée : une équipe clermontoise encore en course pour les play-offs et qui restait sur trois matchs sans défaite dont deux larges succès à l’extérieur. Côté brestois, il fallait surtout éviter le scénario catastrophe subi contre Valenciennes (2-5), début mars, et confirmer le point arraché à Lorient, deux semaines plus tôt. Au final, le score nul et vierge sonne comme un résultat logique, et somme toute positif.


Au coup d’envoi, plus de 9 000 spectateurs avaient répondu à l’appel de Francis, le maître des lieux, qui proposait une nouvelle fois le repas gratuit à tout le monde avant le début des choses sérieuses. Contraint d’innover dans son onze de départ, le coach Jean-Marc Furlan misait sur le trio d’attaque Autret-Henry-Ngoma pour bousculer la défense auvergnate. Le quart d’heure initial s’avérait assez calme, les deux formations s’observant de près avant de se livrer davantage. Le premier fait notable survenait sur une volée d’Autret, dans la surface visiteuse, suite à un centre lobé de Belaud côté droit. Mais la frappe, cadrée, manquait de puissance pour surprendre le gardien Descamps (16e).

Derrière, pas grand chose à se mettre sous la dent pour le public local, malgré une légère domination des Rouge dans le jeu.

En fin de mi-temps, les hommes de Pascal Gastien appuyaient sur l’accélérateur. Un débordement de Soares sur l’aile gauche débouchait sur un centre dangereux devant la cage brestoise mais la tête de Pereira Lage au second poteau n’était pas cadrée (40e). Nouveau frisson sur un tir vicieux de Gastien, bien placé aux 20 mètres plein axe, qui obligeait Larsonneur à une parade délicate (43e). Aucune incidence donc pour le SB29, qui achevait cette première période de manière plutôt laborieuse.


Après la pause, le rapport de force restait très équilibré entre ces deux équipes aux caractéristiques assez proches. C’est d’abord Clermont qui se procurait une belle opportunité par Honorat, dont le tir en coin était stoppé avec autorité par Larsonneur (48e). La réaction finistérienne était immédiate, et l’on assistait alors à une série de corners qui mettait l’arrière-garde auvergnate à rude épreuve sans pour autant débloquer la situation. A l’heure de jeu, le remplacement de Ngoma par Mayi avait le mérite de bouger les lignes, et aurait même pu être décisive : une percée du nouvel entrant offrait une occasion de but à Henry, à l’entrée de la surface, mais ce dernier croisait trop son tir (65e). Dans la foulée, il laissait sa place à Battocchio. Toujours entreprenants, les Ty-Zefs se heurtaient systématiquement à un bloc adverse infaillible techniquement et tactiquement. Malgré tout, un coup de pouce du destin demeurait envisageable dans les ultimes instants. Là encore, les tentatives d’Autret (88e) et Weber (89e) s’avéraient infructueuses. Cette fois, les dés étaient jetés.

Habitués aux trois points en première partie de saison, les Ty-Zefs doivent actuellement se contenter de peu pour continuer à avancer dans ce championnat de Domino’s Ligue 2 qui se décante progressivement. Mais avec sa seconde place au classement et toujours une petite marge de sécurité sur ses poursuivants, le SB29 maintient une dynamique positive à l’approche du sprint final, et c’est bien là l’essentiel. « Ma vraie satisfaction, c'est de voir un groupe reconstitué et qui développe beaucoup de forces pour faire un match cohérent », a fait valoir Jean-Marc Furlan en conférence de presse. Prochaine étape : un déplacement chez la lanterne rouge, le Red Star, vendredi soir.


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)