basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

28.02.18 | SB29 - TOURS : la dynamique tourangelle

La dynamique

La dynamique d'une équipe est calculée à partir de la moyenne du nombre de points marqués sur quatre journées consécutives. Elle traduit la forme d'une équipe tout au long de la saison.

L'évolution du classement

 

La série en cours : D – D – N – N

24e journée : Tours – Auxerre : 0-2

25e journée : Tours – Paris FC : 1-2

26e journée : Nîmes – Tours : 2-2

27e journée : Tours – Orléans : 1-1

 

Le Tours FC vit une saison extrêmement difficile. Les Tourangeaux ont attaqué l'exercice avec cinq défaites consécutives et n'ont jamais réussi à redresser la barre. Ils n'ont jamais quitté la zone rouge et, à part une 19e place occupée pendant deux journées en septembre, ils se sont toujours trouvés en position de lanterne rouge du championnat. Avec seulement deux victoires, les deux à domicile, et trois points pris en déplacement, Tours ne possède que 11 points au classement et a rapidement été décroché. Il faudrait aujourd'hui plus qu'un miracle pour que Tours ne descende pas en National 1.

Compositions d'équipe des 4 derniers matches

24e journée : Descamps – Lippini (Caille, 63e), Raveloson, Constanciel, Miguel – Ndoye (Mexique, 85e), Devaux, Belkebla – Mancini, Tshibumbu, Mbingui (Bulot, 77e).

25e journée : Descamps – Gradit (Mexique, 83e), Devaux, Raveloson, Miguel – Belkebla, Ndoye, Bulot (C.F. Diarra, 74e) – Mancini (Larbi, 79e), Tshinumbu, Mbingui.

26e journée : Descamps – Gradit (Mexique, 83e), Devaux, Raveloson, Miguel – Belkebla, Ndoye, Bulot (CF Diarra, 74e) – Mancini (Larbi, 79e), Tshibumbu, Mbingui.

27e journée : Descamps – Gradit (Larbi, 69e), Devaux, Raveloson, Miguel – Belkebla, Ndoye, Bulot (CF Diarra, 78e) – Mancini (Larbi, 79e), Tshibumbu, Mbingui (I. Cissé, 14e).