basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

27.02.15 | Interview de Manuel Pérez

« L’important, c’est de mettre de l’intensité »

Freiné par une blessure au talon durant le mois de janvier, Manuel Perez a retrouvé le terrain lors de la semaine lorraine durant laquelle il a été titularisé à Nancy et à Metz. Ce retour a été marqué par une gêne à la cuisse qui ne lui a accordé que quelques minutes de temps de jeu face à Nîmes mais tout est aujourd’hui rentré dans l’ordre. Pièce importante de l’entrejeu brestois, le numéro 23 des Rouge et Blanc estime qu’il a progressé cette saison dans l’impact et est surtout fier de prendre du plaisir au sein d’une formation affichant de gros objectifs. Avec le coup de frein subi à Avignon, il sait en tout cas comme ses coéquipiers qu’il faudra d’abord s’occuper du cas SB29 avant de se focaliser sur les adversaires.

 

«Manu, votre dernière prestation à Le Blé a été très aboutie…

C’était vraiment une bonne performance, on a dégagé de la maîtrise, marqué des buts et on s’est créé beaucoup d’occasions. Surtout, on a été solides car, mis à part leur but, ils n’ont pas eu grand-chose. Il faut vraiment continuer sur cette lancée et espérer que ça nous permette d’entrer dans une bonne dynamique.

À titre personnel, tu restais sur quelques semaines compliquées…

J’avais eu un petit pépin au talon. Après le match de Troyes, j’ai eu un œdème osseux qui a eu du mal à partir. Quand je marchais ou courrais, je tapais dessus et ça s’inflammait. Aujourd’hui, c’est passé et ça va beaucoup mieux. Je suis resté trois semaines sans compétition, ça a redémarré fort avec les deux matches contre Nancy et Metz, du coup j’ai eu une petite contracture à la cuisse mais plus de peur que de mal.

Ces moments de blessures, tu les vis comment ?

Très difficilement forcément. J’ai besoin de me dépenser, de bosser tous les jours. Et quand on est blessé, on n’est pas sur le terrain, on regarde les autres s’entraîner, ça démange. On se dit juste un truc, c’est qu’on veut revenir au plus vite pour aider l’équipe.

Es-tu satisfait de ta saison en cours ?

Je suis quelqu’un de très ambitieux. J’ai beaucoup joué en début de saison dernière. Ensuite je ne faisais pas partie de l’équipe-type mais on gagnait donc il n’y avait pas de problème. Dans le football, c’est souvent une question de dynamique, il faut être là au bon moment. Cette année, j’essaie de bosser tous les jours pour progresser et atteindre mon meilleur niveau. Le coach me fait confiance. Je suis vraiment content parce que je joue, qu’on a des résultats et que je m’épanouis sur le terrain. Je prends du plaisir à faire des efforts. On produit quelque chose d’intéressant, de cohérent et je me retrouve bien dans ce collectif.


Sur quel point estimes-tu avoir progressé ?

Je pense que c’est surtout dans l’impact que j’ai pu mettre depuis le début de la saison. On a beau travailler, essayer de s’étoffer physiquement ou musculairement, l’important c’est vraiment de mettre de l’intensité et il faut être prêt mentalement à la mettre.


Un petit mot sur Sochaux, le prochain adversaire à Le Blé ?

C’était une des équipes les plus difficiles à jouer sur la phase aller. Leur bloc est très compact, je me rappelle qu’on n’avait pas eu énormément d’occasions. Mais il ne faut pas non plus se tromper, c’est une équipe à notre portée ! On ne doit pas se focaliser trop sur l’adversaire. On sera à la maison, avec le public derrière, on y est invaincus.
Qu’on le reste ! »