basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

25.08.17 | Sur la bonne pente

Le Stade Brestois 29 a arraché un deuxième succès d’affilée, vendredi soir à Le Blé, face à Nancy (2-1). Le club finistérien confirme ainsi son redressement après un début de saison délicat.

Après le coup de force réalisé à Lens (2-4) le week-end précédent, les Ty-Zefs n’avaient qu’une idée en tête lors de cette 5e journée de Ligue 2 : confirmer à domicile ce regain de forme observé dans le Nord. Sur le papier, l’affaire n’avait rien d’une évidence face à un adversaire nancéien tout juste relégué de l’élite mais néanmoins ambitieux cette saison. Toujours privé de quelques titulaires en puissance (Fabbri, Grougi, Gastien), le coach Jean-Marc Furlan faisait en grande partie confiance au onze victorieux chez les Sang et Or, en attendant le renfort annoncé du buteur messin Habib Diallo, de retour en prêt.

Les Brestois optaient pour un démarrage prudent, avec un bloc assez bas maintenu dans son camp par une formation lorraine athlétique et désireuse, elle aussi de prendre cette rencontre par le bon bout. Une première tête de Robic captée sans difficulté par Larsonneur (12e) confirmait cette impression initiale. À vrai dire, le jeu mettait un certain temps à se décanter, la conquête du ballon en milieu de terrain donnant lieu à de nombreux accrochages. Côté finistérien, la meilleure opportunité d’approcher la cage passait par un coup franc de Berthomier juste à côté (35e).

La fin de première période était à l’avantage de l’ASNL. Robic, à l’affût suite à une frappe de Nordin repoussée par Larsonneur, ne parvenait pas à cadrer sa tentative (41e). En revanche, l’expérimenté Hadji, bien lancé en profondeur, ne manquait pas son duel face au jeune portier local (0-1, 45e). Mené à la pause, le SB29 devait afficher un visage plus conquérant pour revenir au score.

Au retour des vestiaires, c’est pourtant Nancy qui se montrait encore dangereux, suite à bévue défensive de Weber, lequel se reprenait aussitôt pour empêcher Bassi de doubler la mise (48e). Passée cette frayeur, la donne s’inversait complètement et Brest enchaînait les assauts. Les reprises de Coeff (54e) ou Pi (58e) auraient mérité un meilleur sort. À l’heure de jeu, l’entrée d’Autret sur le flanc gauche apportait une solution supplémentaire pour trouver la faille. Et que dire de l’enchaînement de Sissoko, autre jeune pousse de la formation, conclue par une splendide volée des 20 mètres détournée par Jourdren (63e). Spectaculaire !

À force de pousser, les joueurs finistériens provoquaient la faute adverse, en l’occurrence un pied levé de Cétout dans la surface devant Castelletto qui était sanctionné d’un pénalty. Pi s’en chargeait et prenait Jourdren à contrepied (1-1, 67e). Sur le terrain et dans les tribunes, l’ambiance devenait alors électrique et le trio arbitral avait fort à faire pour calmer les esprits. Dans ce contexte décousu, les Brestois avaient les nerfs solides et continuaient à jouer vers l’avant. La récompense tant attendue intervenait lorsque Coeff, bien placé dans la surface, décochait un tir tendu du gauche qui se logeait dans la lucarne opposée (84e).

Le plus dur était fait, mais il fallait encore tenir ce résultat. Porté par leur public, les Ty-Zefs ne lâchaient rien pour obtenir leur tout premier succès de la saison à Le Blé. Un moment heureux et porteur d’espoir, à peine gâché par la sortie de terrain houleuse de Jourdren, exclu par M. Ben El Hadj dans la confusion générale. Mais l’essentiel est là : trois points de plus au compteur qui permettent au SB29 de s’éloigner du bas de classement (11e place).

«Sur le plan comptable, ça nous fait énormément de bien», résumait coach Furlan en conférence de presse. Un vrai bol d’air aussi sur le plan mental, dans une période de construction qui prend désormais une tournure plus positive. A confirmer en septembre, et plus précisément le lundi 11 avec un déplacement périlleux à Reims.


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)