basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

25.06.15 | Grégory Lorenzi : « Je suis au service du club »

Le Stade Brestois a trouvé un accord avec Grégory Lorenzi (31 ans) qui avait quitté le club en janvier 2013. Sous réserve d’une visite médicale concluante, le défenseur corse paraphera un contrat d’un an (+ un en option) et sera vendredi matin à la reprise de l’entraînement à Pen Helen. Après avoir déjà disputé 40 matches de Ligue 2 et 27 de Ligue 1 avec le SB29, Greg Lorenzi retrouve donc un maillot qu’il connaît bien et se place « au service du club ». Interview.

« Greg, te voilà de retour à Brest !
- Je suis très content d’être revenu ici. J’avais signé mon premier contrat avec le Stade Brestois en 2008 donc l’histoire ne date pas d’aujourd’hui. C’est un club qui m’est cher, j’y connais beaucoup de personnes et la région également. Quand on m’a proposé de revenir, je n’ai pas hésité parce que je savais très bien où je mettais les pieds. J’ai fait un choix du cœur. Je suis Bastiais mais Brest m’a apporté tellement de choses… Je viens donc dans l’optique de rendre service au SB29.

- Depuis que tu es parti en janvier 2013, que s’est-il passé pour toi ?
- Je sortais de six mois corrects avec Brest mais le courant ne passait pas très bien avec l’entraîneur de l’époque, Landry Chauvin. J’ai donc réussi à trouver un accord avec le club pour mettre un terme à notre collaboration. Ça m’avait touché parce que je venais de prolonger et je ne me voyais pas du tout quitter le SB29 de sitôt. J’ai reçu une proposition de Mons, en Belgique. Je connaissais bien ce championnat et ça m’intéressait d’y goûter à nouveau et de rester dans le cadre d’une première division. Les six premiers mois ont été très positifs mais l’année suivante a été difficile collectivement. L’entraîneur qui m’avait fait venir, Enzo Scifo, a été limogé, on a aussi perdu notre meilleur buteur, Jérémy Perbet, parti à Villareal et non remplacé. On est donc descendus. Il me restait alors un an mais Mons m’a fait savoir qu’il était impossible de respecter mon contrat après cette relégation.

Grégory Lorenzi sous le maillot de Mons (jan.2013 – 2014)

 

Grégory Lorenzi sous le maillot de Regensburg (nov. 2014 – 2015)

- Comment le dossier a-t-il évolué ?
- J’étais en contact avec Dijon, Créteil et Tours en L2 mais on n’a pas trouvé d’arrangement. En septembre 2014, j’ai trouvé un accord à l’amiable pour me libérer de ma dernière année de contrat à Mons. J’ai continué alors à m’entretenir avec Bastia pendant un mois et demi et à la mi-octobre, on m’a proposé de jouer en Allemagne. Sur le plan footballistique et au niveau des infrastructures, les Allemands sont en avance sur beaucoup de clubs français et européens. J’étais donc partant pour tenter l’aventure avec Regensburg en D3. Ça me permettait aussi de jouer et de garder le rythme. L’adaptation a été un peu difficile au début, en raison de la langue notamment. Ça reste une expérience enrichissante qui m’a permis de découvrir une autre méthode de travail et une nouvelle culture.

- Es-tu un joueur différent depuis ton dernier passage à Brest ?
- J’ai les mêmes qualités, les mêmes défauts aussi, avec juste un peu plus d’expérience. Le fait d’avoir connu des clubs à l’étranger va me donner, je pense, la possibilité de mieux m’adapter à certaines situations. Le SB29 a connu une désillusion la saison dernière et on m’a fait comprendre qu’on cherchait des joueurs avec du vécu pour encadrer un peu le vestiaire, conseiller les jeunes du groupe. Je suis au service du club. Mes plans sportifs seront définis naturellement en fonction de mes performances à l’entraînement. Je n’ai pas de pression par rapport à ça. Et si le coach a besoin de moi, je me donnerai à fond pour l’équipe. J’aurai peut-être moins de temps de jeu que certains joueurs mais je sais que j’aurai un rôle à jouer.

- Qu’as-tu suivi du Stade Brestois pendant deux ans et demi ?
- C’est un club auquel je suis attaché donc j’ai surveillé ça de près. Je pouvais regarder les chaînes françaises via internet. J’ai aussi beaucoup de connaissances ici et j’étais en contact avec plusieurs joueurs. Je n’arrive pas dans l’inconnu, je connais la situation. Brest aurait sans doute pu monter en Ligue 1 la saison passée donc mentalement, celle-ci pourrait être difficile avec un contrecoup. L’objectif sera de réaliser la meilleure saison possible. Ensuite, la Ligue 2 est tellement aléatoire que beaucoup de choses sont ouvertes… »


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Grégory LORENZI

Défenseur
Français
né le 17 décembre 1983 (31 ans)
1,86m
82kg

Parcours : Nantes (formation, 1998-jan. 2004), Mouscron (BEL, jan. 2004 - 2005), Bastia (L2, 2005-2008), Brest (L2, 2008-jan. 2010), Bastia (L2, p., jan. 2010 - juin 2010), Brest (L1, juin 2010 – déc. 2010), Arles-Avignon (L1, p., jan. 2011 – juin 2011), Brest (L1, 2011 – jan.2013), Mons (BEL, jan.2013 – 2014), Regensburg (ALL, nov. 2014 – 2015).


En carrière : 39 matches de Ligue 1 et 135 de Ligue 2.