basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

24.08.19 | Le compteur est débloqué !

Après deux nuls aussi prometteurs que frustrants, le Stade Brestois 29 a remporté son premier succès en Ligue 1, samedi soir à Le Blé, face à Reims (1-0). Une belle récompense pour des Ty-Zefs très costauds, qui ont su patienter pour faire la différence grâce à Charbonnier en toute fin de match.

Cette fois, les trois points sont dans la poche. Tenus en échec par Toulouse lors de la première journée de championnat (1-1) puis de nouveau rejoints in extremis dimanche dernier à Saint-Etienne (1-1), les Rouge et Blanc ont trouvé la bonne formule pour venir à bout du Stade de Reims, un adversaire particulièrement coriace en ce mois d’août (4 points en 2 matchs, aucun but encaissé). S’il a fallu attendre le money time pour voir la partie se décanter, le scénario aurait pu évoluer plus tôt, dans un sens comme dans l’autre. Mais comme chacun sait, c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens…


Au moment d’aborder ce troisième rendez-vous officiel, l’équipe brestoise se présentait face à son public dans un schéma tactique semblable à celui des deux premières sorties, avec toutefois un changement en défense centrale : Castelletto, blessé à la cheville, était remplacé par Chardonnet. Dans un stade Francis-Le Blé qui affichait encore complet, le public local attendait aussi les grands débuts de Paul Lasne et Irvin Cardona, fraîchement arrivés dans la cité du Ponant.

En face, la formation entraînée par David Guion espérait rééditer sa performance initiale à Marseille (0-2) et ainsi préserver son invincibilité. D’ailleurs, l’entame était plutôt favorable aux joueurs champenois, très au point dans le quadrillage du terrain et plus performants dans la circulation ou la conservation du ballon. Un léger ascendant qui aurait pu se concrétiser par l’ouverture du score par le feu follet Dia, mais sa reprise au premier poteau, sur un centre d’Oudin, passait de peu à côté (20e). C’est encore lui venait défier Larsonneur à l’entrée de la surface, obligeant le portier conquétois à une parade délicate pour empêcher le but (30e).


Au sortir d’une première demi-heure difficile, les coéquipiers du capitaine Autret se montraient alors plus entreprenants dans le camp adverse. Repiquant dans l’axe depuis l’aile gauche, Perraud décochait une frappe splendide des 30 mètres dont la trajectoire fuyante donnait du fil à retordre à Rajkovic (33e). Le signal d’un temps fort brestois jusqu’à la pause, qui se manifestait notamment sur un tir contré de Charbonnier, servi en retrait par Court, juste devant la cage rémoise (39e). Parfois ballotté, jamais débordé, le collectif finistérien préservait ses chances pour la seconde période.

Après le repos, le jeu se cantonnait d’abord en milieu de terrain sans déboucher sur des opportunités concrètes. Un incident venait toutefois bousculer ce scénario établi : l’arbitre, M. Ben El Hadj, décidait d’interrompre les débats quelques instants suite à des chants de supporters désormais prohibés par la Ligue Nationale de Football.


À la reprise, l’intensité redoublait dans les duels. Sur coup-franc, Dingomé frôlait le cadre (64e). Un peu plus tard, le tir croisé d’Oudin rasait le poteau de Larsonneur (76e). Pour redonner du tonus à ses troupes, Coach Dall’Oglio offrait à Lasne et Cardona leurs premiers pas à Le Blé. Au fil des minutes, ce score nul et vierge semblait immuable. Mais c’était sous-estimer la ténacité des Ty-Zefs : un centre de Faussurier dévié par Cardona donnait à Charbonnier, en embuscade au second poteau, l’occasion de débloquer son compteur personnel, mais aussi de donner un avantage décisif à son équipe (1-0, 86e). Le coup parfait ! Malgré quatre minutes de temps additionnel, rien ne venait troubler l’optimisme ambiant et donc empêcher le gain du match pour les hommes du président Le Saint.

Avec ce succès acquis au forceps, le SB29 réalise une très belle opération comptable, qui valide un démarrage réussi au sein de l’élite. Mais la route est encore longue et l’humilité reste de mise. « En terme de points, c'est très bon pour nous. On reste solides et après on ne peut que s'améliorer sur le reste », faisait remarquer Olivier Dall’Oglio en conférence de presse. Prochaine échéance programmée samedi avec un déplacement à Nîmes.


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)