basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

20.04.18 | Ils méritaient vraiment mieux

Les Brestois, qui restaient sur deux succès, ont dû se contenter du match nul à Sochaux (1-1) mais ne peuvent pas en vouloir à leur performance, très convaincante. Il leur aura manqué juste un peu de réussite après le repos pour concrétiser une excellente seconde période, la faute notamment à un très bon gardien sochalien. Ils poursuivent cependant leur série positive avant de recevoir Clermont, un concurrent direct, mardi à Francis-Le Blé.

Ne vous fiez pas au score final, octroyant un seul point aux Ty-Zefs après leur rencontre au stade Bonal. Les joueurs de Jean-Marc Furlan ont bien été dans la continuité de leurs dernières prestations, la réussite en moins. Après avoir fait le plein à Le Blé face à Valenciennes et Lorient, les Brestois comptaient bien poursuivre sur leur lancée mais auraient également certainement signé pour un point à l’heure d’aborder la partie. Ils sont finalement repartis du Doubs avec des regrets mais une vraie dose de confiance quant à leur performance. Ce n’était pourtant pas n’importe qui en face et les Lionceaux avançaient avec une très belle dynamique, leur dernier revers remontant à la mi-mars.


Le coach brestois alignait pour l’occasion quasiment la même équipe qui avait dominé Lorient lundi, seul Gaëtan Belaud, touché à l’œil, cédait sa place à Alexandre Coeff, de retour après trois matches de suspension. Le technicien brestois allait cependant voir se réduire ses possibilités de coaching au fil du match avec les sorties sur blessure de Jessy Pi (adducteurs, 29e) et JC Castelletto (genou, 82e). Le seul petit bémol d’une soirée que les Rouge et Blanc auront donc bien maîtrisée.

Sochaux entrait pourtant tambour battant dans la partie et il fallait une intervention pleine de justesse de Castelletto pour empêcher Touzghar de tenter sa chance devant Gautier Larsonneur (5e). Une première frayeur suivie du coup de tonnerre de la soirée. Aux 25 mètres, Gaëtan Charbonnier expédiait un sublime missile dans la lucarne et climatisait le stade Bonal (0-1, 8e). Un coup de massue pour les Sochaliens qui réagissaient par Kalulu (11e) mais restaient friables derrière. Mathias Autret en profitait pour tester les gants de Prévot (13e) puis c’était au tour d’Habib Diallo de placer une tête sous la barre que le portier doubiste claquait en corner (18e).


L’égalisation locale intervenait cependant quelques minutes plus tard quand le très vif Kalulu smashait une tête suite à un centre de Sao (1-1, 23e). Il ne se passait ensuite plus grand chose avant la pause dans une rencontre alors équilibrée et qui accouchait donc d’un score de parité logique au retour aux vestiaires. Bien malin celui qui pouvait prédire un quelconque dénouement dans cette opposition de prétendants aux play-offs. Pourtant, après les citrons, il n’y eut absolument pas photo tant les Brestois mirent en permanence les Sochaliens en crise de gestion.

Ce fut d’abord Diallo qui ne parvenait pas à redresser sa tête suite à un centre de Butin (66e) puis toujours Diallo, un peu tendre dans sa finition après un énorme raid plein axe (69e). Dans la minute qui suivait, Castelletto forçait Prévot, auteur d’une très grosse partie, à une claquette salvatrice. De quoi se mordre les doigts mais les Brestois ne baissaient pas encore la tête et Charbonnier, en taclant un centre de Butin, était tout proche du doublé (85e). Le salut aurait finalement pu venir d’un défenseur sochalien quand Teikeu, dans le temps additionnel, manquait de tromper son propre gardien suite à un centre fort de Quentin Bernard (90e+2). Rien n’y faisait et c’est donc sur un score de parité, logique à la mi-temps, beaucoup moins à la fin, que les deux équipes se quittaient. Le SB29 pourra au moins se féliciter d’avoir fait ce qu’il fallait et attendra davantage de réussite face à Clermont mardi à Le Blé (20 heures) pour une autre opposition de concurrents aux play-offs. Pas le temps de souffler !


(crédit photos : FCSM)