basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

18.01.17 | Coup de froid

Le Stade Brestois est sorti ce mercredi de la Coupe de France après sa défaite face à Fleury-Mérogis, pensionnaire de CFA (2-0). Malgré une nette possession de balle, les Ty-Zefs, menés au score de la 2e minute, n’ont pas réussi à inquiéter l’arrière-garde francilienne et ont même perdu à un quart d’heure de la fin Luciano Castan, expulsé. Suite à une erreur sur la feuille de match, la partie s’est terminée dans la confusion.

Il y avait tout à craindre de cette rencontre de Coupe de France. Initialement programmée le dimanche 8 janvier mais reportée en raison du climat, elle s’est finalement jouée dans des conditions bien plus compliquées et dans un froid glacial, la température descendant bien en-dessous de 0 dès le coup d’envoi. Dans un stade Robert-Bobin de Bondoufle quasi-vide, les Brestois ont tout de suite été mis au parfum en concédant un but sur la première offensive du FC Fleury. Tertereau, profitait de grands espaces pour cavaler sur la gauche avant de repiquer dans l’axe et de tromper Joan Hartock (1-0, 2e). L’expression « cueillis à froid » prenait alors tout son sens et il allait donc falloir cravacher pour tenter de revenir à hauteur des Franciliens.

Maître de la possession, le Stade Brestois se montrait pourtant stérile et devait derrière subir les contres express des locaux qui par Passape s’ouvraient quelques brèches (9e et 13e). La première vraie tentative finistérienne intervenait sur une reprise non-cadrée de Julien Faussurier sur un centre en cloche de Steven Joseph-Monrose. En rajoutant un coup franc brossé de Cristian Battocchio (42e), on avait fait le tour des occasions brestoises dans ce premier acte. Dans une fraîcheur toujours aussi marquée, la seconde période reprenait sans accoucher de davantage d’opportunités franches.

Il fallait entrer dans les 20 dernières minutes pour voir une belle occasion pour Joseph-Monrose sur un centre de Gaëtan Belaud. La reprise de l’attaquant brestois forçait Petit, le gardien de Fleury, à se coucher pour capter la balle (72e).

Et en une dix minutes, tout allait s’emballer. Cela commençait par un accrochage entre Tertereau et Luciano Castan à l’issue duquel le défenseur brestois était expulsé (76e) en compagnie de son coach Jean-Marc Furlan (pour protestations). Dans la foulée, Tertereau, encore lui, filait en contre et s’en allait tromper Donovan Léon (2-0, 80e). Puis à la 83e minute, le remplacement d’Anatol par Naïm, a priori anodin, plongeait le match dans la confusion. En cause ? Le nouvel entrant de Fleury ne figurait pas sur la feuille de match. Le staff brestois le signalait alors au délégué et s’en suivaient de longues discussions avant que le jeu ne reprenne. Au coup de sifflet final, la retenue des joueurs du FCF91 laissait supposer qu’ils avaient compris que le gain du match pourrait leur être enlevé. Grégory Lorenzi et Jean-Marc Furlan prenaient alors la décision de ne pas confirmer les réserves et d’accepter la défaite sur le terrain des Rouge et Blanc, l’incident étant intervenue à un moment où le match était quasi-scellé.

Les Ty-Zefs sortent donc de la compétition au stade des 32es de finale et devront dorénavant se consacrer au championnat avec dès lundi la réception du Red Star. Une autre histoire.


(crédit photos : Franck Lavis)