basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

16.04.18 | Du baume au coeur !

Attendu de longue date, le derby face au voisin lorientais a largement tourné en faveur du Stade Brestois 29, lundi soir, à Le Blé (3-0). Sûrs de leur force, les Ty-Zefs ont aussi réalisé un joli coup dans la course aux play-offs.

Après un week-end malheureux dans les coupes nationales pour les équipes U19 (élimination aux t.a.b. en demi-finale de Coupe Gambardella) et féminine (élimination en quart de finale de la Coupe de France), la semaine a bien commencé pour le Stade Brestois 29, lundi soir, en match décalé de la 33e journée de Domino’s Ligue 2. Et quel match ! Un derby breton, enfin, après cinq ans d’abstinence. C’est donc le FC Lorient qui reprenait le chemin de la route de Quimper, pour un menu copieux proposé aux 12 000 spectateurs présents pour cette belle fête sportive. Avec pour les Finistériens un petit goût de revanche lié au résultat du match aller (4-2), à l’automne dernier.


Cette fois aussi, le début de rencontre s’avérait intense, dans le jeu et dans les duels. Rien de plus normal entre deux prétendants au Top 5, potentiellement synonyme de remontée dans l’élite nationale. Victime d’un choc avec Wissa, Belaud devait toutefois laisser sa place à Berthomier dès la 10’. Pas de quoi refroidir les ardeurs brestoises, qui auraient pu se concrétiser sur une belle frappe axiale de Diallo qui touchait la barre (15’). Ce léger ascendant local sur le plan offensif se confirmait au fil des minutes et c’est fort logiquement que l’ouverture du score survenait : idéalement lancé par Autret face au but, Charbonnier devançait la sortie de Petkovic pour faire exploser de joie la quasi-totalité du stade Francis-Le Blé (1-0, 25’).

Sans se relâcher, les Rouges devaient ensuite contenir la révolte morbihannaise. A défaut de se créer de véritables occasions, les joueurs de Mickaël Landreau se montraient plus agressifs. Les débats devenaient provisoirement tendus et l’arbitre, M. Delerue, n’avait d’autre choix que d’exclure Wissa, déjà averti et coupable d’un tacle en retard sur la cheville de Faussurier (39’). Jusqu’à la pause, rien d’autre à signaler.

En seconde période, la situation se décantait rapidement : après une première tentatives de Charbonnier sur le poteau, la frappe du gauche en première intention de Berthomier faisait mouche (2-0, 48’). Dès lors, on voyait mal comment les Lorientais pouvaient se relancer. Il fallait cependant garder un oeil sur le duo Bouanga-Hamel, qui avait tant fait souffrir Larsonneur au Moustoir. Cette fois, le jeune gardien brestois passait une soirée très tranquille. Ses partenaires, eux, poursuivaient leurs efforts pour doucher les derniers espoirs visiteurs.


Pour ces derniers, l’affaire se corsait un peu plus encore lorsque Cabot, auteur d’une vilaine faute sur Castelletto, écopait à son tour d’un carton rouge (79’). A onze contre neuf, les Finistériens pouvaient dérouler à leur guise dans les dix dernières minutes. Par gourmandise, ils ajoutaient un troisième but par l’intermédiaire de Butin, plus malin que la défense et le gardien lorientais sur ce coup-là (3-0, 87’). La liesse était palpable dans les tribunes jusqu’au coup de sifflet final.

Grâce à ce coup d’éclat, le SB29 enchaîne un deuxième succès d’affilée en championnat et confirme qu’il faudra compter avec lui pour le sprint final qui s’amorce. Peut-être pas pour les trois premières places, étant donné l’avance prise par Reims, Nîmes et l’AC Ajaccio sur la concurrence, mais le Top 5 reste tout à fait d’actualité puisque le club du président Le Saint remonte au 6e rang, à un point seulement de Clermont, 5e. Pour atteindre les places de barragistes, les hommes de Jean-Marc Furlan doivent continuer sur leur lancée vendredi à Sochaux. Les choses sérieuses commencent…


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)