basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

16.01.18 | Le verre à moitié plein

Malmené en première période, le Stade Brestois est parvenu à refaire son retard après la pause et aurait même pu l’emporter avec un peu plus de réussite. Cela reste néanmoins un bon point pour les hommes de Jean-Marc Furlan qui ont concédé un grand nombre d’occasions et n’ont dû leur salut qu’à une belle réaction et à un Gautier Larsonneur impeccable dans son but.

Ajaccio ne réussit pas aux Ty-Zefs. Le souci est que cette ville abrite deux clubs. Le bilan des Brestois face à l’AC et le Gazélec après quatre matches n’est guère reluisant : deux défaites et deux nuls. Les deux revers, dont le dernier vendredi dernier à Le Blé, ont été concédés face aux Blanc et Rouge de François-Coty, les deux partages de points contre les Bleu et Rouge de Mezzavia. Comme à l’aller, Brestois et Gaziers n’ont en effet pas réussi à se départager. Après le 0-0 assez triste du mois d’août à Le Blé, c’est un 1-1 plus vivant – qui aurait certainement mérité mieux – qui est venu sanctionner cette rencontre en semaine.

Après la déconvenue de vendredi en Bretagne, les Ty-Zefs avaient la volonté de réagir et surtout d’éviter le début d’une série négative. C’est chose faite mais il était pour ainsi dire compliqué de prédire à la mi-temps que les Brestois pourraient repartir de Corse avec un point. Le premier acte était ainsi plutôt déséquilibré avec d’un côté des Ajacciens volontaires et menaçants offensivement et de l’autre des Rouge et Blanc en difficulté avec il est vrai six changements dans le onze de départ.


Une reprise de volée de Touré juste au-dessus de la barre (9e), une grosse frappe de M’Changama repoussée avec classe par Larsonneur (25e), un cafouillage pas loin de faire mouche (26e), une tête puissante de Gomis arrêtée par le portier brestois (27e) et un tir du même Gomis dévié par le dernier rempart du SB29 (34e) ont eu le don de faire passer quelques frayeurs dans les rangs finistériens. Mais jusque là, tout allait encore plus ou moins bien. Il fallut alors une décision très sévère de M. Stinat qui désigna le point de penalty, suite à un contact entre Johan Gastien et Araujo, pour débloquer le tableau d’affichage. Touré ne manquait pas cette offrande et donnait ainsi aux Gaziers un avantage mérité au score (1-0, 45e).

Dans un stade Ange-Casanova quasi-vide en ce mardi de janvier, une réaction brestoise était alors attendue. Elle intervint après un dernier gros arrêt de Larsonneur sur une tentative de Touré dans la surface (57e). Dans la foulée, un centre de Julien Faussurier venu de la droite trouvait au second poteau Jason Berthomier pour une superbe reprise de volée au ras du poteau (1-1, 59e). Steeve Elava n’avait pas eu le temps de chauffer ses gants durant les quarante-cinq premières minutes et devait s’incliner là sur la première grosse opportunité des visiteurs.


Mieux, ce but sonnait le début de cinq minutes de folie au cours desquelles les protégés de Jean-Marc Furlan auraient pu complètement faire basculer la partie. En contre, Gaëtan Charbonnier servait Gastien dont la passe parfaite en profondeur lançait Habib Diallo vers le but. L’attaquant brestois perdait son duel avec l’ancienne gloire de Le Blé (62e). Comme paniqués, les Ajacciens perdaient beaucoup de ballons et sur l’un d’entre eux, Faussurier centrait en retrait pour David Kiki qui avait tout le temps d’armer une belle frappe qu’Elana parvenait aussi à repousser (63e).

On n’aura finalement qu’un regret, c’est que cette cinglante réaction ne dura pas plus longtemps car assurément, il y avait quelque chose à faire. La dernière demi-heure, plus imprécise de chaque côté, n’accordait plus de moments chauds, à l’exception d’une tête de Puel dans le temps additionnel qui aurait pu donner la mise au GFCA (90e+1). Alors bon point ou pas ? À en écouter le coach brestois en conférence de presse, la satisfaction primait sur la déception, l’argument principal du technicien étant le grand différentiel entre le nombre d’opportunités des Corses et des Bretons. Reste maintenant à retrouver le chemin de la victoire dès vendredi face à un RC Lens requinqué depuis quelques semaines et qui viendra certainement à Le Blé avec des ambitions.


(crédit photos : GFCA)