basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

15.09.17 | Quatre à la suite !

Vainqueur au finish (1-0) d’un adversaire havrais pourtant coriace, vendredi à Le Blé, le Stade Brestois 29 a poursuivi sa série de victoires en Ligue 2, désormais portée à quatre. La dynamique est là et le podium se rapproche…

Qu’elles semblent loin, les deux défaites initiales cette saison en championnat. Car depuis un bon mois, on n’arrête plus les Ty-Zefs. Quatre à la suite, qui dit mieux ? Cette fois, c’est Le Havre, l’un des cadors désignés pour l’exercice 2017/2018 et auteur d’un démarrage canon, qui en a fait les frais. Opportuniste en début de semaine à Reims, pour un succès plutôt heureux, le club finistérien a joué la carte de la persévérance lors de cette 7e journée qui donne une idée un peu plus précise des forces en présence dans le haut du tableau.

Pour concocter son onze de départ, Jean-Marc Furlan avait opté pour une rotation raisonnable par rapport au déplacement dans la Marne (Weber, Autret et Butin titulaires ; Berthomier, Gastien et H. Diallo sur le banc), face à une formation havraise particulièrement efficace des deux côtés du terrain. Invitée de dernière minute, la pluie battante allait accompagner les 22 acteurs pendant une bonne partie de la rencontre.

Premiers à se mettre en action, les Brestois avaient toutefois quelques difficultés à prendre en défaut l’arrière-garde visiteuse, si ce n’est sur une frappe fusante d’Autret captée par le gardien Thuram (2e). La bataille pour la possession du ballon faisait rage jusqu’à la demi-heure de jeu, avant que les Rouge et Blanc ne prennent un léger ascendant jusqu’à la pause. Cela débouchait sur quelques situations chaudes devant la cage normande, comme sur ce centre dangereux de Butin qui ne trouvait pas preneur (35e), ce coup franc cadré par Autret mais bien boxé par Thuram, vigilant sur sa ligne (37e), ou encore cette frappe de Sissoko au ras du cadre (45e). Le moment de conclure n’était pas venu.

En début de seconde période, les débats restaient équilibrés un bon moment, entre deux équipes solides mais peu inspirées dans le dernier geste. Pour y remédier, Furlan faisait entrer Diallo en pointe dès la 58e, faisant du même coup évoluer son système tactique en 4-4-2. Dans un premier temps, le HAC se semblait pas perturbé et touchait même du bois par Assifuah, suite à un raid solitaire dans la défense locale (68e).

Mais le dernier quart d’heure était presque totalement à l’avantage des joueurs finistériens. Plus fringants, ils multipliaient les assauts sur le but adverse. Par deux fois, de la tête, Diallo obligeait Thuram à une parade délicate pour éviter le pire (74e, 76e). A son tour, Coeff décochait une lourde frappe à l’entrée de la surface, mais le gardien havrais ne pliait pas (79e). À force d’insister, la délivrance intervenait à la toute fin du temps réglementaire : sur un énième centre de Faussurier, Diallo plaçait cette fois sa tête hors de portée du portier havrais pour sceller le sort du match (1-0, 89e).

Les minutes additionnelles accordées par M. Batta ne permettaient pas aux hommes d’Oswald Tanchot d’espérer un résultat nul, qui aurait sans doute suffi à leur bonheur. Côté brestois, ce nouveau succès confirme la montée en puissance d’un effectif désormais bien pourvu à tous les postes. Un bel état d’esprit anime ce groupe, encore perfectible mais déjà compétitif face aux grosses écuries de L2 et désormais au pied du podium. Dès mardi à Niort, puis vendredi face au Paris FC, il s’agira de montrer que cette dynamique ascendante peut se prolonger en automne.


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)