basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

13.03.13 | ECOLE DE FOOT : PRÉPARER L'AVENIR

« Être le plus objectif possible »


Cette journée s’est déroulée le premier mercredi des vacances de février et une autre du même type est déjà prévue aux vacances de Pâques. En matinée, ce sont quelques 25 jeunes des catégories U7, U8 et U9 qui se sont présentés et l’après-midi ce sont environ 30 U10, U11 qui ont été accueillis.

Julien Le Reste, responsable de l’école de foot, explique le déroulement de cette matinée. « D’un côté, on va prendre les U7 (les plus nombreux) et de l’autre les U8 et les U9. Concernant les U7, le football reste pour eux une découverte, aussi on va leur faire faire des petits exercices de motricité, sous forme d’aisance technique, de maîtrise et voir comment sont leur rapport avec le ballon.
Ensuite on va les basculer sur des petites confrontations 3 x 3 voir 4 x 4 pour voir comment ils se débrouillent lors d’un match.
Si on voit qu’il y en a déjà quelques uns qui nous « tapent à l’œil », on passe ensuite à l’étape suivante. Celle-ci consiste à prendre contact avec leur club d’appartenance pour ensuite proposer aux jeunes de venir participer à quelques entrainements avec nous. Ainsi on pourra juger de leur niveau par rapport aux jeunes joueurs qui ont suivi la même démarche et qui sont chez nous depuis 2 ans. On se veut vraiment  le plus objectif possible, c’est pour cela qu’il est nécessaire de les revoir plusieurs fois.
Pour les U8 et U9, on insiste un peu plus sur leur comportement sur et en dehors du terrain. Pour nous c’est essentiel afin de déterminer s’ils possèdent bien toutes les aptitudes pour progresser au sein du club. C’est pour cela que lors de la seconde étape, il est très important de prendre contact avec l’éducateur de son club qui le connaît bien car il travaille avec lui toutes les semaines ».

Pour cette journée Julien Le Reste était aidé de Steven Marzin, Grégory Berry, Florent Salaün, Tanguy Chalm, Robin Corvest, Jean-Claude Béchennec et Yvon Nicolas.

Article et photos : Jean-Louis Boutruche