basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

12.11.18 | Les Ty-Zefs ont de la ressource

Même s’ils ont été menés par la lanterne rouge en première période, les Brestois ont trouvé la solution pour renverser la situation (2-1). La série d’invincibilité est maintenant portée à 10 matches et les Rouge et Blanc ont repris la place de dauphin du FC Metz. Belle soirée pour le SB29 qui a dans la foulée du match officialisé la prolongation de contrat de son meilleur buteur, Gaëtan Charbonnier.

« La victoire la plus importante de la saison ». Voilà les mots employés par Jean-Marc Furlan pour évoquer le résultat acquis par ses troupes dans la douleur. Les Rouge et Blanc avaient en effet une grosse pression avant la rencontre. Face à un mal classé, « 80% des gens pensent que l’on doit gagner » (Furlan), et comme les Ty-Zefs avaient été freinés quelques jours auparavant par un autre cancre du championnat, le Red Star (1-1), beaucoup d’attentes pesaient sur leurs épaules. L’occasion était bien belle de pouvoir recoller à une longueur de Metz au classement et garder Lorient et Lens à une distance. 


Le coach brestois devait pour la réception de la lanterne rouge se passer de deux titulaires, Gaëtan Belaud et Ferris N’Goma, suspendus, mais voyait le retour de deux autres éléments : Yoann Court, titulaire, et Kevin Mayi, entré en jeu pour le dernier quart d’heure. Face au SB29 s’avançait une formation nancéienne au fond du trou comptablement (5 points au classement) mais à la tête de laquelle était arrivé l’expérimenté Alain Perrin depuis deux semaines. Si Jean-Marc Furlan avait placé les débats sur le terrain de la prudence, il allait vite montrer à tout le monde qu’il connaissait le ballon.

Car si les Lorrains se montraient un peu fébriles durant les premières minutes (2 cartons jaunes rapides) et que Court allumait une première mèche (10e), ce sont bien eux qui trouvaient en premier l’ouverture. Robic, profitant d’un mauvais renvoi de la défense brestoise, montrait de l’opportunisme pour tromper Gautier Larsonneur à son premier poteau (0-1, 21e). Stupeur à Le Blé, le scénario catastrophe du Red Star semblait se réécrire. Il fallait en tout cas une bonne vingtaine de minutes aux Brestois pour véritablement réagir. C’était d’abord Court qui se jetait pour reprendre un centre de Valentin Henry mais le ballon fracassait la barre de Chernik (40e). Puis Gaëtan Charbonnier voyait son tir aux six mètres manquer de peu la cible (41e) avant que Thomas Ayasse ne s’essaye à une frappe lointaine que le portier de l’ASNL stoppait parfaitement (44e).


Si la patience était réclamée par le coach Furlan à la pause, ses ouailles ne mettaient pourtant pas longtemps à réagir. Sur une superbe ouverture d’Anthony Weber, Charbonnier – évidemment – dans le dos de la défense ne se faisait pas prier pour reprendre victorieusement (1-1, 46e). Trois minutes plus tard seulement, Julien Faussurier, devant le but, ne pouvait cadrer (49e). Les très belles intentions brestoises et les occasions franches allaient durer un bon quart d’heure avant que les Ty-Zefs n’aient besoin de retrouver un second souffle. Un coup franc de Busin (72e) les maintenaient éveillés et les poussaient à en remettre un coup pour tenter d’aller chercher les trois points.

Édouard Butin reprenait de la tête au premier poteau un corner très bien botté par Mathias Autret mais Chernik s’interposait et le retourné tenté par Charbonnier dans la foulée était dégagé en catastrophe par la défense nancéienne (76e).
Charbonnier loupait de peu le doublé un peu plus tard (82e) mais sur le corner qui suivait, Jean-Charles Castelletto s’élevait plus haut que tout le monde pour placer sa tête et provoquer une énorme bévue de Chernik ! (2-1, 83e).
Le plus dur était alors fait et les Lorrains n’avaient plus les cannes pour revenir. Le public pouvait célébrer avec les joueurs la belle série qui continue, dix matches sans défaite et, cerise sur le gâteau, apprenait dans la foulée la prolongation jusqu’en 2021 du meilleur buteur de Domino’s Ligue 2, Gaëtan Charbonnier (13 buts). Royal, non ?


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)