basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

Ils y étaient presque…

Malmenés par l’AC Ajaccio avant la pause, les Brestois ont réagi trop tardivement pour éviter la défaite, vendredi soir à Le Blé (2-3), lors de la 20e journée de Ligue 2. L’année 2018 commence mal, mais les Ty-Zefs auront deux occasions de se racheter la semaine prochaine.

 

 

Après quasiment un mois sans compétition, le Stade Brestois 29 a connu quelques difficultés à se remettre dans le rythme du championnat au coup d’envoi de la phase retour. Un retard à l’allumage qui a coûté cher en première période, empêchant le club finistérien de sauver les meubles malgré une fin de rencontre exaltante. Il faut dire qu’en face, c’était du costaud !

 

 

Avant le début des hostilités, les deux équipes étaient à égalité de points (34) en haut du classement, l’ACA bénéficiant toutefois d’une meilleure différence de buts. Le coach brestois Jean-Marc Furlan optait pour un 4-3-3 laissant Diallo seul en pointe. Si les premiers instants de la partie montraient une équipe locale plutôt entreprenante, les Corses n’avaient pas l’intention de se laisser faire. Et sur leur première incursion dans le camp adverse, ils parvenaient à marquer : Wissa se jetait devant Larsonneur pour reprendre un centre de Cavalli et jetait du même coup un froid dans le stade (0-1, 10e).

 

 

Pas de quoi décourager les ardeurs des Brestois, qui continuaient à créer le danger dans la surface ajaccienne, sans trouver la faille. Peine perdue, car la réussite était toujours visiteuse : une lourde frappe de Nouri des 25 mètres allait se loger hors de portée du gardien finistérien pour le second but (0-2, 26e). Stupeur à Le Blé, d’autant que les choses n’allaient guère s’arranger par la suite : d’abord sur le plan offensif, lorsque la volée acrobatique de Faussurier échouait au ras du poteau (32e), puis sur une perte de balle en milieu de terrain conclue par un but de l’expérimenté Gimbert, en relais avec Wissa (0-3, 37e). Difficile d’imaginer un scénario plus défavorable que celui-ci à la pause. Il restait tout de même 45 minutes pour inverser la tendance.

 

 

Au retour des vestiaires, la révolte brestoise manquait encore de tranchant pour déstabiliser un collectif ajaccien particulièrement performant depuis le début de la saison. Côté brestois, il fallait innover et les entrées successives de Charbonnier (51e) et Butin (60e) en attaque changeaient enfin la donne. L’ex-Valenciennois parvenait à réduire le score avec un peu de chance, sur un tir en pivot qui touchait le poteau avant de rentrer dans la cage (1-3, 73e). Soudain, l’édifice corse vacillait. L’espoir d’un improbable retour prenait corps quelques instants plus tard avec un coup de tête rageur de Charbonnier qui surprenait Leca (2-3, 78e).

 

 

L’enthousiasme gagnait les tribunes tandis que sur le terrain, le jeu devenait de plus en plus décousu. L’égalisation était proche lorsque Charbonnier dégainait à l’entrée de la surface, mais sa frappe du gauche frôlait la lucarne (83e). A l’énergie, l’ACA s’accrochait à son but d’avance jusqu’au bout des cinq minutes de temps additionnel, privant ainsi les supporters locaux d’une remontada bienvenue pour démarrer la nouvelle année. En conséquence, le SB29 perd du terrain sur son adversaire du soir, ainsi que le Paris FC et Le Havre (en attendant le match de Lorient), qui constituent désormais avec Nîmes le groupe de poursuivants derrière l’inarrêtable leader rémois. Pour garder le contact et retrouver la confiance, les hommes du président Le Saint devront ramener des points du déplacement au GFC Ajaccio, dès mardi, avant de recevoir Lens, vendredi prochain. La semaine s’annonce chargée.

 

Crédits photos : Olivier Stéphan