basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

09.09.16 | Cette fois, ça n’a pas marché…

Invaincu jusqu’alors en championnat, le Stade Brestois 29 a chuté à domicile, vendredi soir, face à Clermont (0-2). En manque de réalisme offensif, les Finistériens abandonnent la première place du classement.

Plutôt vernis depuis le début de la saison en Ligue 2, les Ty-Zefs n’ont pas connu la même réussite lors de cette sixième journée qui s’annonçait pourtant sous les meilleurs auspices, sous les yeux de l'idole croate Drago Vabec, resté très populaire dans la cité du Ponant. En recevant à domicile un adversaire bien connu depuis quelques années, ils espéraient poursuivre sur la lancée du mois d’août, où ils n’ont pas connu la défaite, si ce n’est à Sochaux en Coupe de la Ligue. Oui mais voilà, le scénario espéré ne se produit pas toujours.

L’entame de match s’avérait pourtant intéressante. L’absence de titulaires habituels (Belaud, Diallo, Nganioni) entraînait un remaniement du onze titulaire au profit de Doumbia et Perez. Le duo des ex-Lorientais Lavigne-Pelé parvenait à créer quelques brèches dans la défense visiteuse. Le premier cité voyait son tir aux six mètres, suite à un centre en cloche mal repoussé par le gardien Jeannin, passer de peu au-dessus (6e), tout comme la frappe plus lointaine de Battocchio (12e). Mais les joueurs de Corinne Diacre se montraient également dangereux en attaque, comme sur cette tentative de Jobello difficilement enrayée par Hartock (11e).

Après une petite accalmie, l’ouverture du score semblait concerner davantage les Brestois lorsque Maupay se faufilait dans la surface puis croisait trop sa frappe du gauche (24e). Fausse impression, car c’est bien Clermont qui trouvait le chemin des filets, par Dugimont, à la réception d’un centre de Jobello pour marquer de la tête (0-1, 33e). Un peu sonnés, les Rouges tentaient de réagir mais Clermont insistait. Une nouvelle tête d’Ajorque obligeait Hartock à s’illustrer pour éviter un deuxième but (40e). Juste avant le repos, Lavigne était contré in extremis par Rivieyran, contraignant ainsi la formation locale à regagner les vestiaires avec un score défavorable.

Autre coup dur dès l’entame de la seconde période : la sortie de Grougi pour cause de blessure aux adducteurs. A la recherche d’un nouvel équilibre en milieu de terrain, le collectif finistérien frôlait l’égalisation sur une frappe de Perez à l’entrée des 16 mètres, mais à quelques centimètres près le ballon échouait à côté (54e). Dans la foulée, les entrées de Labidi et Joseph-Monrose apportaient de la fraîcheur sur le front de l’attaque, sans toutefois déboucher sur de réelles opportunités.

À vrai dire, les Auvergnats n’étaient pas franchement bousculés sur leur base arrière, bien hermétique. Dans les cinq dernières minutes, Brest haussait le rythme pour arracher au moins un point, mais ni Labidi (86e) ni Maupay (90e) ne pouvaient concrétiser des situations potentiellement exploitables. Au contraire, Clermont en remettait une couche dans le temps additionnel, Thiam profitant d’un contre pour éliminer Hartock et donner une avance définitive à son équipe (0-2, 90e+1). L’efficacité avait choisi son camp.

Concéder une défaite à la maison n’est jamais agréable, mais elle doit inciter les joueurs de Jean-Marc Furlan à se remettre au travail avant de recevoir Auxerre, samedi prochain. Désormais sur la troisième marche du podium, le SB29 va avoir l’occasion de démontrer ses ressources mentales après une contre-performance. La saison est encore longue !


(crédit photos : O.Stephan/sb29.com)