basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

09.03.15 | ITW de Bryan Pelé

« En L2, il n’y a pas une équipe facile à battre »

C’est à la fin du dernier mercato hivernal que Bryan Pelé a posé ses valises à Brest. En manque de temps de jeu chez les Merlus, le jeune Morbihannais (22 ans) en a trouvé au SB29 puisqu’il vient de réaliser un mois de février plein avec cinq titularisations (quatre en L2, une en Coupe). Conscient de la difficulté pour un joueur de se fondre dans un collectif au milieu d’une saison, il veut rendre au plus vite à Alex Dupont la confiance placée en lui. Tout en ne perdant pas de vue l’objectif collectif principal de la saison : la montée en Ligue 1.

«Bryan, quel est ton ressenti après le match nul contre Sochaux ?
On a globalement fait une bonne première période avec un bloc défensif solide. À la mi-temps, on s’est dit que les quinze premières minutes à la reprise allaient être importantes et malgré ça, on encaisse un but qui nous fait très mal. Sochaux a pris la maîtrise du ballon mais on a su rester solides. On a tenté de mettre le deuxième avec des longs ballons et du jeu direct mais sans y parvenir. Au final, c’est un bon point pris parce que Sochaux n’était pas une équipe facile à battre.

Vous allez enchaîner une deuxième réception en championnat avec la venue de Châteauroux…
C’est un plus, une bonne chose, pour les supporters et pour nous également. Il faut rappeler qu’on est toujours invaincus à Le Blé. Le plus important quand on joue à la maison, c’est d’imposer notre rythme et d’afficher une maîtrise collective. Il y aura peut-être un peu de fatigue mais on a aussi le retour de nos blessés qui va faire du bien. Contre Châteauroux, il faudra lancer une dynamique parce qu’avec un seul point pris contre Arles-Avignon et Sochaux, c’est un peu juste pour notre objectif.

Justement, que manque-t-il selon toi à cette équipe pour faire une série ?
La première chose à améliorer je pense, c’est la concentration. On a pris un but dans la première minute à Avignon et face à Sochaux, on en encaisse un après deux minutes de jeu en deuxième mi-temps. Il faudrait qu’on soit davantage concentrés à chaque fois qu’on entre sur le terrain, que chacun soit bien dans son rôle en mettant notamment de l’agressivité.

À titre personnel, tu as été à chaque fois titulaire depuis ton arrivée à Brest (4 matches de L2 et un match de Coupe), c’est forcément le meilleur moyen de se fondre dans le collectif…
Ce n’est jamais facile d’arriver au milieu de la saison dans un groupe qui est deuxième de Ligue 2 avec des ambitions très nettes. Le coach me fait confiance, à moi de lui rendre ça par de bonnes performances. Pour l’instant, j’ai eu un peu de mal à me fondre complètement dans le jeu de l’équipe mais je commence à connaître les gars. Il faudrait que je sois encore plus agressif dans mes duels, dans mes courses.

Tu ne connaissais pas la Ligue 2 en débarquant à Brest. Qu’en penses-tu aujourd’hui ?
Ça change de la Ligue 1 qui est plus tactique, ici il y a davantage d’intensité. C’est en tout cas un bon championnat qui aide les jeunes joueurs à grandir. Il n’y a pas non plus une équipe facile à battre. Toutes les semaines, on doit être à 300% et surtout on ne doit pas commencer un match contre une formation mal classée en se disant que ce sera facile ».