basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

07.02.17 | Logique mais pas sans regrets

Les Brestois ne sont pas passés loin d’un quatrième succès d’affilée à l’extérieur mais ont dû se contenter du partage des points à Clermont, une équipe qui ne leur réussit guère depuis quelques saisons. Dans une rencontre pauvre en occasions et plutôt fermée, les Ty-Zefs avaient eu la bonne idée d’ouvrir le score par Habib Diallo mais n’ont cette fois pas tenu jusqu’au bout. Le nul est logique.

On avait fini par s’y habituer, on y avait pris goût en quelque sorte. Durant ses dernières sorties, le Stade Brestois s’était montré gourmand et avait ramené trois points de Nîmes, Orléans et Valenciennes. Son réalisme en Auvergne aurait dû lui permettre de poursuivre cette formidable série mais une accélération clermontoise dans les dix dernières minutes l’a privé de ce bonheur.

« La seule chose que je regrette, c’est qu’on ait pris ce but, résumait le coach brestois après la rencontre. Mais ce qu’on veut en priorité à l’extérieur, c’est de ne pas perdre et ça, on l’a obtenu ». Les Ty-Zefs conservent effectivement un superbe bilan hors de leurs bases avec un seul revers (à Amiens en novembre) mais doivent-ils avoir des regrets après Clermont ? « On n’a pas eu beaucoup d’opportunités, nos adversaires non plus donc le score me paraît logique, poursuivait Jean-Marc Furlan. On a montré un peu plus d’allant en deuxième mi-temps pour aller marquer et on ne pouvait être battus que sur un ballon de récupération ». Ce qui effectivement arriva.

Jobello, entré en jeu quelques minutes auparavant, grattait une balle au milieu de terrain et s’en allait faire un slalom avant de décocher une frappe que Joan Hartock repoussait dans les pieds d’Ajorque, bien placé, qui n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets (83e). Cette égalisation intervenait donc moins de vingt minutes après la superbe ouverture du score brestoise. Un passe très bien dosée de Cristian Battocchio parvenait à Habib Diallo dans la surface. Un petit pont sur Laporte et un pointu plus tard, le néo-Brestois inscrivait son deuxième but en deux matches avec les Rouge et Blanc (65e). Insuffisant pour les trois points donc mais le Sénégalais, sorti sur blessure quelques minutes plus tard, a en tout cas montré en peu de temps ce qu’il allait pouvoir apporter à sa nouvelle équipe.

Hormis ces deux éclairs en ce mardi soir frisquet, il n’y eut pas grand chose à se mettre sous la dent, malgré les bonnes entames de périodes du CF63, l’acitivité de Thiam et les tentatives un peu plus léchées des Brestois après le repos. « On a deux déplacements d’affilée, si on les gère comme ça, ça ira » concluait Jean-Marc Furlan avec déjà en tête la prochaine opposition à Auxerre dès vendredi. Les Finistériens rejoindront l’Yonne demain par la route et y séjourneront trois jours afin de préparer au mieux ce deuxième tournant de la semaine. L’AJA, mal classée, est dans la difficulté mais vient tout de même de s’imposer à Sochaux alors la méfiance ne sera sûrement pas de trop à l’heure d’aborder le 25e rendez-vous de la saison.