basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

05.04.19 | Ça vaut de l'or !

Sans être brillant, le Stade Brestois s’est imposé sur le terrain de la lanterne rouge (0-2). Face au Red Star, les Ty-Zefs ont fait preuve d’un gros réalisme pour venir à bout de Franciliens accrocheurs mais manquant d’imagination. Grâce à ce succès, les Brestois réalisent une très bonne opération au classement puisqu’ils comptent dorénavant six points d’avance sur leurs poursuivants du Paris FC et de Lorient.

Maillot rose, vie en rose ! Le résumé est un peu court mais il cerne bien les contours d’une soirée durant laquelle les Brestois arboraient donc une nouvelle tunique et au bout de laquelle ils pouvaient afficher de larges sourires. Alors qu’ils restaient sur quatre rencontres sans succès, leur plus mauvaise série depuis le début de la saison, ils ont renoué avec les trois points et profité du faux pas du Paris FC pour augmenter leur avance sur la troisième place. Le SB29 avait pourtant tout à perdre dans ce match en se déplaçant chez la lanterne rouge. Elle, en revanche, joue actuellement ses dernières cartes pour assurer un maintien devenu encore plus hypothétique ce vendredi soir.


L’enjeu était donc de taille pour la troupe de Jean-Marc Furlan et ce n’étaient pas les premiers échanges qui annonçaient le contraire. Empruntés et dépassés dans les duels, les Ty-Zefs allaient d’abord voir la barre (3e) puis le poteau (15e) repousser les tentatives de Faucher. L’entame était clairement ratée mais l’essentiel était bien là, le score n’avait pas bougé. Face à une formation dont le jeu vers l’avant n’est pas la première qualité, il aurait ainsi été très inconfortable de devoir courir après le score dès le premier quart d’heure. Et sI ces Brestois sont plein de ressources, ils l’ont prouvé cette saison à maintes reprises, ils montraient depuis quelques semaines des signes de faiblesse dans le réalisme.

Comme toute série à une fin, ils allaient très vite parvenir à sauter sur la première opportunité qui se présentait. À la limite du hors jeu, Gaëtan Charbonnier était ainsi parfaitement trouvé par Mathias Autret. L’attaquant brestois sortait la carte « sang froid » pour dribbler Renot et inscrire tranquillement son 21e but (0-1, 20e). En attendant le déplacement de Metz à Auxerre ce samedi et la performance de son ancien coéquipier Habib DIallo, le voilà donc de nouveau seul sur le toit de la catégorie en Domino’s Ligue 2.

Surpris par cette réalisation brestoise sur la première opportunité qui se présentait, le Red Star ne baissait pas pour autant les bras mais montrait alors ses limites dans la construction du jeu. Si l’envie et l’intensité n’avaient pas quitté le camp audonien, les réelles cartouches susceptibles d’inquiéter Gautier Larsonneur n’étaient pas légion et c’est donc sur ce score de 1-0 pour les Finistériens que les deux formations regagnaient les vestiaires.


En difficulté au milieu de terrain durant les 45 premières minutes, les Brestois repartaient après le repos dans un système en 4-1-4-1 qui leur permettait dans un premier temps de mieux contrôler le match. Mais toujours dans un faux rythme, la partie devenait stressante. Même si les Franciliens n’acculaient pas les Ty-Zefs sur leur but, il planait toujours dans l’air ce petit danger qui allait perdurer jusqu’au but du break. Celui-ci arrivait à l’entame du dernier quart d’heure. Trouvé en profondeur, Mathias Autret tapait la barre de Renot mais le ballon n’était pas perdu et profitait à Ferris N’Goma. Un dribble et un tir plus loin, Renot repoussait dans les pieds d’Autret qui cette fois délivrait totalement les siens (0-2, 76e).

Le couvercle était définitivement mis sur la rencontre. Pas forcément la plus belle de la saison, pas la plus aboutie non plus. Mais les trois points accordés aux Brestois à l’issue des 90 minutes pèseront certainement de l’or au moment du décompte final. Avant un nouveau déplacement, encore plus périlleux, le week-end prochain à Nancy, c’est en tout cas un grand bol d’air qu’a pris le SB29, plus que jamais dans la course vers sa quête du Graal.


(crédit photos : redstar.fr)