basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

05.02.16 : Bruno Grougi : "Penser au club en priorité"

Après avoir atteint la barre symbolique des 30 points, les Rouge & Blanc se sont donnés une bouffée d’oxygène. Dans le ventre mou, gardant un œil devant et l’autre derrière, les Brestois se sont fixés pour mission d’obtenir le maintien au plus vite. Le manque de régularité sur le terrain se ressent dans les tribunes de Le Blé où l’ambiance peine à prendre malgré une belle affluence globale. Nous l’avons évoqué avec Bruno Grougi, le capitaine du Stade Brestois.

« Bruno, cette victoire lors du dernier match à domicile face au paris fc a dû vous faire du bien...
Bien sûr. On a obtenu la victoire mais on n’a pas eu la maîtrise collective ni les enchainements que l’on souhaitait... On a mis en tout cas beaucoup de courage et de solidarité sur le terrain. C’est la base pour nous et j’espère que l’on gardera cet état d’esprit jusqu’à la fin. Le Stade Brestois ne peut pas se passer de ça. Ce sont les valeurs du club. Il faut avoir envie de courir, de s’arracher et de mouiller le maillot.

Comment gérez-vous cette période un peu moins prolifique au niveau comptable ?
C’est une passe difficile. La période n’est pas évidente depuis l’élimination en Coupe de France à Saint-Brieuc (NDLR : le 5 décembre). On ne vit pas les meilleurs moments... Mais si on s’en sort assez vite, ça va nous aider à grandir et après on verra pour tirer des conclusions. La solidarité doit en tout cas rester le maître-mot.

Et comment cela doit se traduire ?
Essentiellement au niveau des gestes, toutes les petites attentions entre nous sont importantes dans ces moments-là. Au quotidien, il faut montrer qu’on va tous dans le même sens. C’est ce que l’on essaie de faire passer avec les anciens et le coach. On doit penser au groupe et au club en priorité.

"On restera ensemble jusqu'à la fin de saison"

Et vous sentez-vous soutenus au quotidien ?
Oui, le président, par exemple, passe régulièrement nous voir et nous parler. Il vient souvent nous apporter son soutien durant la semaine à Pen Helen. Il n’hésite pas à prendre notre défense et à faire bloc. Il est avec nous de toute façon. Il nous l’a encore répété la semaine dernière, on restera ensemble jusqu’à la fin de saison.

 A Le Blé, l’ambiance est un peu moins folle ses derniers temps …
Oui et c’est un peu décevant. Même si le stade est bien rempli, ce n’est pas l’atmosphère que j’ai connue les saisons précédentes. Avec Greg (Lorenzi), on a parlé à des représentants de groupe de supporters la veille du match face au Paris FC. On leur a dit qu’on aimerait qu’ils reviennent assez vite. Je pense qu’il faudrait un peu plus de communication pour que tous, nous allions dans le même sens pour le bien du club.

Quel est l’état d’esprit avant d’affronter Bourg-en-Bresse ce vendredi ?
On les a joués 2 fois (championnat et Coupe de la Ligue), on a pris une claque sur chaque joue… Là, c’est bon ! Il faut vraiment qu’on arrive à les battre en se servant de nos erreurs sur les premières confrontations. J’espère aussi qu’on retrouvera un meilleur climat au stade et que l’on ressentira la ferveur collective qui fait notre force.