basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

03.03.17 | Un jour sans…

Rapidement mené au score, le Stade Brestois 29 n’a pu éviter la défaite, vendredi soir à Le Blé, face à l’AC Ajaccio (1-2). Une mauvaise opération sur le plan comptable, même si sa position de leader au classement tient toujours.

À chaque journée son lot de surprises. A ce petit jeu, le club finistérien était plutôt verni, ces derniers temps, en profitant bien souvent des contre-performances de ses concurrents directs au podium pour maintenir ou même accroître son avance en tête. Oui mais voilà, il y a des jours avec et des jours sans. Plutôt heureux après le nul ramené de Reims en début de semaine, le SB29 a connu un revers de fortune lors de cette 28e journée. Pourtant, en recevant le modeste AC Ajaccio, 13e au classement général mais bon dernier en ce qui concerne les points récoltés en déplacement, il fait figure de favori. Trop facile…

À peine le coup d’envoi donné, les Ty-Zefs voyaient le sort du match basculer en leur défaveur : sur la première incursion corse, le centre vicieux de Maazou était dévié dans ses propres filets par Belaud (0-1, 4e). Un coup de froid pour les nombreuses supportrices locales venues garnir les tribunes de Francis-Le Blé. Dès lors, les hommes de Jean-Marc Furlan n’avaient d’autre choix que de se ruer à l’attaque.

Mais face à un bloc ajaccien positionné très bas, difficile de trouver la faille. Après le quart d’heure de jeu, les opportunités se faisaient plus nettes, notamment sur un tir d’Habib Diallo qui s’écrasait sur la barre transversale (17e). Dans la foulée, Faussurier croyait égaliser en reprenant un centre en profondeur de Pelé mais l’ex-Sochalien était signalé hors jeu (20e). A force de se découvrir, les Brestois se mettaient en danger sur les contres visiteurs. L’un d’eux, mené par l’intenable Maazou côté droit, mettait Madri en orbite pour aller tromper Hartock de près (0-2, 24e).

Doublement sanctionnés, les Rouges ne se décourageaient pas. Sur des frappes à distance, Pelé (27e) puis Battocchio (31e, 34e) inquiétaient le gardien Mandanda. Sur corner, Zakaria Diallo (35e) puis Castan (37e) plaçaient leur tête juste au-dessus. Il fallait se rendre à l’évidence, la réussite n’était pas au rendez-vous lors de ces 45 premières minutes.

Au retour des vestiaires, les Finistériens reprenaient leur marche en avant. Si l’ACA laissait volontiers la possession de balle à son hôte, il se montrait toujours aussi rigoureux en défense. Pas franchement inspirée, l’attaque brestoise était bientôt renforcée par les entrées de Joseph-Monrose et Lavigne. Ce dernier trouvait enfin l’ouverture, de près, juste avant d’entrer dans le temps additionnel (1-2, 89e). L’espoir renaissait dans le camp finistérien, et le public poussait pour assister à une égalisation au finish. En état de siège, l’arrière-garde corse parvenait à empêcher Belaud puis Joseph-Monrose de convertir deux ultimes occasions dans la surface (92e). Cette fois, les Corses tenaient leur victoire.

Après les succès remportés face à Sochaux puis Le Havre le mois dernier, le SB29 pensait avoir trouvé la recette pour s’imposer sur sa pelouse. Mais en Ligue 2, rien ne va jamais de soi, surtout lorsqu’on joue à domicile. Avant la venue de Laval, le 18 mars, les Ty-Zefs devront aller défier Strasbourg à la Meinau, samedi prochain. Reims et Lens, tous deux victorieux à l’extérieur vendredi soir, ne sont plus qu’à trois longueurs. Le sprint final est lancé !


(crédit photos : O.Stephan/sb29.bzh)