basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

01.02.19 | Un point ? On prend !

Les Ty-Zefs sont revenus du Havre avec un bon nul qui leur permet de maintenir le rythme de deux points par match. Dans un stade Océane où il n’est jamais facile de s’imposer (deux défaites seulement pour les Havrais lors des 24 derniers mois), les Brestois ont d’abord subi l’ouverture du score puis, en supériorité numérique, ont su revenir sur les Normands grâce à l’inévitable Gaëtan Charbonnier. Au final l’opération n’est pas mauvaise et permet de préparer sereinement la réception d’Auxerre.

Le dernier souvenir pour les Brestois d’un HAC – SB29 était plein de frustration. Il s’agissait du match de barrages disputé au mois de mai en Normandie qui avait vu la défaite des Rouge et Blanc dans un contexte très tendu, signifiant par la même occasion la fin de la saison. Durant les 45 premières minutes de cette 23e journée, on a cru revivre le même scénario tant les esprits se sont mis à chauffer entre les acteurs de la partie.


L’homme de ce premier acte aura incontestablement été le Havrais Ferhat. D’abord tout proche de l’ouverture du score suite à une mésentente dans a défense brestoise (7e), il a ensuite sur coup franc déposé un ballon sur la tête de Bain pour l’ouverture du score locale (1-0, 24e). Pris également dans une petite échauffourée avec Yoann Court (qui écopait pour l’occasion d’un carton jaune), il allait se faire expulser suite à un tacle sur ce même Brestois (40e).
Jugé sévère par les observateurs, y compris Jean-Marc Furlan, ce rouge n’allait rien arranger à l’ambiance déjà tendue de la partie. La mi-temps arrivait d’ailleurs à point nommé pour calmer les acteurs au bout de 45 minutes où les Finistériens n’avait pas réussi à cadrer un tir.

Déjà dominateurs dans la possession de balle avant le repos, les Ty-Zefs allaient définitivement confisquer le ballon dès la reprise. Et cela payait très rapidement puisque sur un superbe centre de Quentin Bernard, Gaëtan Charbonnier s’envolait au second poteau pour inscrire de la tête son 17e but de la saison (1-1, 48e). Revenus tôt au score, les hommes de Jean-Marc Furlan pouvaient alors décemment espérer repartir de Normandie avec un peu plus qu’un point. Car cette égalisation ne les freinait pas dans leur volonté de contrôler les débats. Mais les vraies occasions se faisaient rares avant cette 70e minute et une action bien construite avec Charbonnier qui décalait Bernard sur la gauche. Le centre en retrait du latéral brestois était parfait pour Kevin Mayi aux six mètres qui n’arrivait toutefois pas à attraper le cadre.


Une balle de match ? Peut-être même si quelques instants plus tard, le même Mayi, parti en contre, temporisait avant de servir Charbonnier à l’entrée de la surface. Le goléador brestois sortait alors un geste superbe, une demi-volée puissante qui forçait Thuram à un très bel arrêt (78e).
Un autre fait de jeu intervenait alors dans les dix dernières minutes quand une imprécision ty-zef à la relance profitait à Kadewere. À 50 mètres du but de Gautier Larsonneur, il était légèrement accroché par Brendan Chardonnet qui était expulsé direct par M. Mokhtari. Là encore, le carton rouge n’était pas vraiment justifié et avait vaguement des airs de compensation.

Si les équipes finissaient toutes les deux à 10 contre 10, elles ne parvenaient pas non plus à se départager et c’est donc sur un score de 1-1 que tout le monde rentrait aux vestiaires. Le scénario du match pourra peut-être laisser quelques regrets au SB29 mais un point au Havre n’est jamais mauvais à prendre. Celui-là place les Brestois à 46 unités en 23 matches, pile dans le fameux théorème des « deux points par match ». Autre stat intéressante : les Ty-Zefs n’ont enregistré qu’une seule défaite sur les 19 derniers matches. Pas étonnant donc de les voir toujours solidement accrochés à leur deuxième place avant de recevoir dans dix jours l’AJ Auxerre.


(crédit photos : Gauthier Le Roux/sb29.bzh)