basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

SAISON 2011-2012 (Ligue 1)

Classement général final

 

Pts

G

N

P

p

c

diff

1

Montpellier

82

25

7

6

68

34

+34

2

Paris SG

79

23

10

5

75

41

+34

3

Lille

74

21

11

6

72

39

+33

4

Lyon

64

19

7

12

64

51

+13

5

Bordeaux

61

16

13

9

53

41

+12

6

Rennes

60

17

9

12

53

44

+9

7

Saint-Etienne

57

16

9

13

49

45

+4

8

Toulouse

56

15

11

12

37

34

+3

9

Evian TG

50

13

11

14

54

55

-1

10

Marseille

48

12

12

14

45

41

+4

11

Nancy

45

11

12

15

38

48

-10

12

Valenciennes

43

12

7

19

40

50

-10

13

Nice

42

10

12

16

39

46

-7

14

Sochaux

42

11

9

18

40

60

-20

15

BREST

41

8

17

13

31

38

-7

16

Ajaccio

41

9

14

15

40

61

-21

17

Lorient

39

9

12

17

35

49

-14

18

Caen

38

9

11

18

39

59

-20

19

Dijon

36

9

9

20

38

63

-25

20

Auxerre

34

7

13

18

46

57

-11

 

 

Meilleurs buteurs :
1. Giroud (Montpellier), Nenê (Paris SG) : 21 buts,
3. Hazard (Lille) : 20 buts,
…, Grougi (9 buts), Ben Basat (4 buts), Roux (4 buts), Lesoimier (3 buts), ...

3e rang : Forest, Locussol, Ben Basat, Ferradj, Martial, Cappone, Elana, Hartock, Poyet, Ayité, Baysse, Didry, Orlach
2e rang : Zébina, Lachuer, Le Guen, Coulibaly, Lorenzi, Guidileye, Roux, Brou Apanga, Micola, Touré, Licka, Culma, Ratajczak, Kergastel, Kantari
1er rang : Kermarec, Bigné, Soumah, Lesoimier, Ewolo, Dupont, Guyot, Martins, Grougi, Makonda, Gentiletti, Daf, Jolivet


 

Effectif :
- Gardiens : Steeve Elana, Lionel Cappone, Joan Hartock.
- Défenseurs : Paul Baysse, Jonathan Zébina, Johan Martial, Ousmane Coulibaly, Omar Daf, Santiago Gentiletti, Grégory Lorenzi, Ahmed Kantari, Tripy Makonda, Brahim Ferradj, Moïse Brou Apanga.
- Milieux : Benoît Lesoimier, Bruno Grougi, Oscar Ewolo, Mario Licka, Jhon Jairo Culma, Abdoulwhaid Sissoko, Abel Khaled, Dialo Guidileye, Richard Soumah, Yoann Bigné.
- Attaquants : Romain Poyet, Eden Ben Basat, Nolan Roux, Alexandre Alphonse, Larsen Touré, Issam Jemâa, Adama Ba, Jonathan Ayité, Tomas Micola.
- Entraîneur : Alex Dupont (jusqu'en avril 2012) puis Corentin Martins.

 

Coupe de France :
1/32e :     07/01/2012 : Niort (National) – Brest : 2-0.

 

 

Coupe de la Ligue :
1/16e :     31/08/2011 : Caen (L1) – Brest : 3-2 (Roux, Roux)

 

 

Championnat de France :

 

 

 

 

Buteurs

Pts - classement

1ère j

06/08/2011

Brest – Evian TG : 2-2.............

Grougi, Lesoimier...........................................

1 - 8e

2e j

13/08/2011

Valenciennes – Brest : 0-0.......

.................................................................

2 - 10e

3e j

20/08/2011

Brest – Lyon : 1-1.....................

Lesoimier......................................................

3 - 13e

4e j

27/08/2011

Nice – Brest : 0-0.....................

........................................................................

4 - 15e

5e j

10/09/2011

Paris SG – Brest : 1-0..............

.................................................................

4 - 16e

6e j

17/09/2011

Brest – Montpellier : 2-2...........

Ben Basat, Gentiletti.......................................

5 - 15e

7e j

21/09/2011

Dijon – Brest : 1-0....................

.................................................................

5 - 18e

8e j

25/09/2011

Brest – Ajaccio : 1-1.................

Roux.............................................................

6 - 18e

9e j

02/10/2011

Marseille – Brest : 1-1..............

Poyet............................................................

7 - 17e

10e j

15/10/2011

Brest – Caen : 1-1....................

Grougi...........................................................

8 - 16e

11e j

22/10/2011

Bordeaux – Brest : 1-1.............

Ben Basat.....................................................

9 - 16e

12e j

29/10/2011

Brest – Lorient : 3-1.................

Touré, Grougi, Grougi.....................................

12 - 12e

13e j

05/11/2011

Nancy – Brest : 2-1..................

Lesoimier......................................................

12 - 15e

14e j

19/11/2011

Brest – Sochaux : 2-0..............

Grougi, Poyet................................................

15 - 13e

15e j

26/11/2011

Lille – Brest : 2-0......................

.................................................................

15 - 15e

16e j

03/12/2011

Brest – Saint-Etienne : 2-2.......

Roux, Roux...................................................

16 - 15e

17e j

10/12/2011

Rennes – Brest : 1-1................

Roux.............................................................

17 - 16e

18e j

17/12/2011

Brest – Auxerrre : 1-0...............

Grougi...........................................................

20 - 11e

19e j

21/12/2011

Toulouse – Brest : 0-0..............

.................................................................

21 - 12e

20e j

04/01/2012

Brest – Nice : 1-0.....................

Ben Basat.....................................................

24 - 11e

21e j

28/01/2012

Brest – Paris SG : 0-1..............

.................................................................

24 - 11e

22e j

04/02/2012

Montpellier – Brest : 1-0...........

.................................................................

24 - 11e

23e j

11/02/2012

Brest – Dijon : 1-1....................

Gentiletti.......................................................

25 - 12e

24e j

18/02/2012

Ajaccio – Brest : 0-0.................

.................................................................

26 - 13e

25e j

26/02/2012

Brest – Marseille : 1-0..............

Baysse..........................................................

29 - 11e

26e j

04/03/2012

Caen – Brest : 0-0....................

.................................................................

30 - 12e

27e j

10/03/2012

Brest – Bordeaux : 0-2.............

.................................................................

30 - 12e

28e j

17/03/2012

Lorient – Brest : 2-1.................

Ben Basat.....................................................

30 - 13e

29e j

24/03/2012

Brest – Nancy : 0-1..................

.................................................................

30 - 16e

30e j

31/03/2012

Sochaux – Brest : 2-1..............

Grougi...........................................................

30 - 17e

31e j

07/04/2012

Brest – Lille : 3-1......................

Daf, Grougi, Alphonse.....................................

33 - 15e

32e j

15/04/2012

Saint-Etienne – Brest : 2-1.......

Jemâa...........................................................

33 - 17e

33e j

21/04/2012

Brest – Rennes : 0-1................

........................................................................

33 - 18e

34e j

29/04/2012

Auxerre – Brest : 4-0................

.................................................................

33 - 18e

35e j

02/05/2012

Brest – Toulouse : 0-0..............

.................................................................

34 - 18e

36e j

06/05/2012

Lyon – Brest : 1-1.....................

Lorenzi..........................................................

35 - 18e

37e j

13/05/2012

Brest – Valenciennes : 1-0.......

Grougi...........................................................

38 - 16e

38e j

20/05/2012

Evian TG – Brest : 0-1.............

Jemâa...........................................................

41 - 15e

 

La saison 2011-2012


C'est à une véritable épidémie de blessures qu'Alex Dupont doit faire face en cet été 2011. Après les blessures de Kantari (rupture du tendon d'achille), Daf (rupture des ligaments du genou) en fin de saison dernière, ce sont Brou Apanga et Ferradj qui rejoignent l'infirmerie durant le mois de juillet. C'est donc quasiment toute la défense de la saison précédente qui manque à l'appel en début de saison. Mais Brest va réaliser un joli coup en recrutant Jonathan Zébina. L'ancien joueur de la Juventus de Turin et de la Roma, prêté à Brescia, rejoint en effet la pointe Finistère. Ce recrutement a également un accent israëlien avec les arrivées de l'attaquant Eden Ben Basat (Hapoel Haifa) et du milieu défensif colombien Jhon Jairo Culma (Maccabi Haifa). Les défenseurs Gentiletti (Argentinos) et Makonda (Paris SG), les gardiens Hartock (Lyon) et Cappone (Lorient) et le milieu défensif Guidileye (Troyes) complètent le recrutement.
Côté départ, aucun joueur important ne quitte l'effectif : Darlas (PAE Ergotelis), Bourgis (fin de carrière), Cotty (Concarneau), Traoré (Orléans), Deneuve et N'Tamé sont partis. Par contre, Nolan Roux, sollicité par Shalke 04, reste finalement brestois.

Pour attaquer la saison, Brest reçoit un promu Evian Thonon Gaillard. Les Brestois vont connaître quelques ratés au démarrage en se retrouvant menés 2-0 au bout de 20 minutes de jeu. Brest revient à 2-2 juste avant la pause mais ne parvient pas à marquer le but de la victoire et doit donc se contenter d'un point pour l'ouverture du championnat. Pour la seconde journée, le Stade Brestois gâche quelque peu la fête à Valenciennes pour le premier match officiel dans le nouveau stade du Hainault en ramenant le match nul 0-0. Brest continue à enchaîner les matchs nuls, 1-1 contre Lyon à Francis Le Blé avec quelques regrets et 0-0 à Nice où les Brestois affichent ce qui sera souvent leur force, leur solidité défensive.
                                              Joie brestoise après l'ouverture du score de Lesoimier (Brest-Lyon)
Fin août voit Brest faire son entrée en lice en Coupe de la Ligue pour, une fois encore, se faire rapidement éliminer, cette fois-ci après une défaite 3-2 à Caen.
Place donc totalement au championnat, avec en ce début septembre, un déplacement au Parc de Princes face au nouveau Paris SG à l'accent qatari. Brest résiste longtemps mais finit par craquer sur un coup de patte de l'Argentin Pastore et s'incline 1-0. Le week-end suivant, c'est Montpellier, l'équipe surprise de ce début de saison qui se déplace à Brest. Les Montpelliérains justifient leur nouveau statut et mènent 2-0 à la pause. Mais Brest a de la ressource et remonte à 2-2 avec notamment un but de Gentiletti en toute fin de partie. Avec cinq points en six journées, Brest stagne à la 16e place et chute même dans la zone rouge, à la 18e place, après avoir concédé une défaite 1-0 à Dijon sur un penalty litigieux.

La réception d'Ajaccio, la lanterne rouge, doit alors être l'occasion de remporter la première victoire de la saison. Mais crispés, les Brestois déjouent. Ils finissent tout de même par trouver l'ouverture grâce à une tête de Roux sur corner mais, une mauvaise passe en retrait de Makonda permet à l'ancien Brestois Socrier de marquer et aux Ajacciens de repartir avec un point. Ce match est inquiétant et Brest se trouve dans la zone de relégation en cette fin septembre.

Les matchs nuls sur le score de 1-1 continuent ensuite à s'enchaîner. Celui ramené de Marseille est un bon nul mais celui concédé dans les dernières minutes face à Caen a le goût de la défaite. Brest revient ensuite de Bordeaux avec un nouveau nul mais l'impression de s'être fait voler, le but bordelais ayant été inscrit sur hors jeu et à cause d'une faute non-sifflée de Planus sur Ben Basat dans la surface de réparation qui aurait dû entraîner un penalty et l'expulsion du Bordelais.
Cette série de nuls permet tout de même à Brest d'avancer, certes à petits pas, et même de sortir de la zone de relégation. Brest prend même un peu d'air en obtenant enfin sa première victoire en battant Lorient 3-1 dans le derby, grâce à une superbe première mi-temps. Après 12 journées, le Stade Brestois est 12e avec 12 points, 12 buts marqués et 12 encaissés !
                                       Penalty de Grougi face à Audard (Brest-Lorient)
Mais Brest rate ensuite une belle occasion de creuser l'écart sur le bas de tableau en s'inclinant 2-1 en toute fin de match face à une équipe de Nancy jusque-là moribonde. Les Brestois se reprennent ensuite en battant Sochaux 2-0 à Francis Le Blé puis chutent logiquement à Lille sur ce même score de 2-0.

Face à Saint-Etienne, après un match d'une belle intensité, Brest croit tenir la victoire. Mais la fin de match s'achève dans la confusion lorsque l'arbitre ne laisse pas rentrer Zébina qui venait de changer de chaussure. Résultat, Saint-Etienne égalise à 2-2 à la 86e minute et Brest laisse une nouvelle fois échapper deux points en fin de partie.
Mais, en cette fin d'année 2011, Brest continue à avancer. Le match nul 1-1 ramené de Rennes figure ainsi parmi les bonnes performances. Pour le dernier match de l'année à Francis Le Blé, Brest remporte une courte mais précieuse victoire 1-0 face à Auxerre dans un match marqué par le carton rouge de Chafni pour une terrible explosion de colère. Et, pour finir 2011, Brest ramène un bon point de Toulouse (0-0) prouvant ainsi sa solidité défensive et sa capacité à être dur à battre.

A la trêve, le Stade Brestois occupe la 12e place au classement avec 21 points et 3 points d'avance sur le premier relégable. Avec 12 matchs nuls, c'est vraiment point par point que Brest a avancé dans cette première partie de saison. En cette fin d'année, Brest doit également faire face à la blessure de Culma, opéré de la hanche et qui ne reviendra à la compétition que fin mars.

Pour la reprise en 2012, Brest se déplace à Niort pour le compte des 1/32e de finale de la Coupe de France. Une fois de plus, les Brestois passent à côté de leur sujet en coupe et se font prématurément éliminer 2-0 par le leader du National. Il ne leur reste plus alors qu'à se concentrer sur le championnat pour assurer l'essentiel, le maintien. Et cela redémarre bien avec une difficile mais importante victoire 1-0 face à Nice.
Ce match face à Nice est le dernier sous le maillot brestois de Nolan Roux transféré à Lille en début de semaine suivante. Avec son départ, une page se tourne pour le Stade Brestois. Alphonse (F. C. Zürich), Jemâa (Auxerre) et Khaled (Epinal) sont quant à eux recrutés.

Les deux journées suivantes voient les joueurs d'Alex Dupont affronter les deux leaders, Paris SG à Francis Le Blé et Montpellier à la Mosson, avec pour résultat deux défaites 1-0. Face au PSG, Brest perd également deux joueurs Ferradj et Ayité qui rechutent juste pour leur retour à la compétition. L'infirmerie brestoise aura vraiment été remplie lors de cette saison...
Avec la réception de Dijon, Brest se doit de repartir de l'avant mais est malmené et se retrouve mené 1-0. Heureusement, Gentiletti surgit en toute fin de match pour placer une tête victorieuse et arracher in-extremis le match nul, ce qui constitue un moindre mal face à un adversaire direct pour le maintien. Le week-end suivant, Brest assure également l'essentiel en ramenant le nul 0-0 d'Ajaccio et peut remercier Elana qui repousse un penalty d'Eduardo en fin de partie.
Fin février arrive une rencontre mémorable face à Marseille. Comme souvent, ces matchs contre l'OM ont une atmosphère particulière et il en est de même en cette saison 2011-2012. Marseille va largement dominer la rencontre mais, grâce à un but de la tête de Baysse sur corner et à un match incroyable d'Elana, Brest s'impose 1-0. Les Brestois confirment leur bonne forme en ramenant ensuite un nul 0-0 de Caen. Début mars, Brest a 30 points et dispose de 4 longueurs d'avance sur le premier relégable.

                                        Prise de balle d'Elana devant Zébina et Brandao (Brest-Marseille)

Mais, comme la saison précédente, le mois de mars va s'avérer terrible. Face à Bordeaux, les Brestois sont totalement surclassés et s'inclinent 2-0. A Lorient, Brest réalise une belle première mi-temps et mène 1-0 à la pause. Malheureusement, Lorient égalise en début de seconde période et l'emporte finalement 2-1 en inscrivant un deuxième but à la 87e minute. La défaite à Francis Le Blé face à Nancy lors de la journée suivante inquiète. Face à des Nancéens qui jouent également le maintien, les Brestois paraissent complètement impuissants.
En déplacement à Sochaux, alors 19e au classement, Brest démarre parfaitement la rencontre en ouvrant le score au bout de cinq minutes de jeu mais, un peu comme à Lorient, va craquer en seconde mi-temps en concédant deux buts en cinq minutes dans le dernier 1/4 d'heure.

Brest se retrouve alors 17e et ne devance le 18e qu'à la différence de buts. Les Brestois sont sur quatre défaites consécutives alors que se profile la réception de Lille, 3e au classement et lancé dans un retour sur les deux premières places. Et là, les Brestois paraissent transfigurés par rapport à leurs précédentes sorties. Combattifs, agressifs sur le porteur du ballon, ils effectuent un superbe début de match en menant 2-0 au bout de 10 minutes de jeu. Si Lille réduit le score au milieu de la première mi-temps, Brest reprend ses distances en début de seconde période pour finalement l'emporter 3-1. Mais la défaite le week-end suivant à Saint-Etienne sur le score de 2-1 replonge Brest aux portes de la zone rouge.
Même si les Brestois n'ont pas démérité, ils concèdent une nouvelle défaite en déplacement et se retrouvent 17e, à égalité de points avec le 18e et le 19e. C'est lors de la 33e journée que Brest finit par se retrouver relégable, en 18e position après avoir été battu à domicile 1-0 par Rennes.

                              Centre de Ben Basat vers Grougi (Brest-Rennes)

Le jeudi qui suit, le 26 avril, un coup de tonnerre éclate dans le ciel brestois : à cinq journées de la fin du championnat, Alex Dupont est limogé par Michel Guyot qui confie les rênes de l'équipe à Corentin Martins.
Arrive ensuite un terrible déplacement à Auxerre, la lanterne rouge du championnat. Le choc psychologique escompté par le président brestois n'a pas lieu, bien au contraire. Les Brestois coulent à pic et concèdent une large défaite 4-0, quatre buts concédés durant la première mi-temps.
La situation devient dès lors très compliquée et lors de la réception de Toulouse, les Brestois doivent se contenter d'un match nul 0-0 dans un match où Grougi rate un penalty. Brest s'englue dans les bas-fonds du classement mais le déplacement à Lyon où Brest ramène un bon match nul 1-1 rallume cependant l'espoir. Et cet espoir prend encore plus forme lorsque Brest bat Valenciennes sur le score de 1-0 grâce à un coup-franc de Grougi. Dans ce match, les Brestois ont tout donné et se sont battus avec courage pour tenir leur but d'avance. Brest sort alors de la zone rouge et se retrouve en ballotage favorable avec son destin en mains grâce à sa bonne différence de buts. Mais, dans ce championnat ultra-serré, tout va se jouer lors de la dernière journée, huit équipes étant alors encore concernées par la lutte pour le maintien. En déplacement à Evian TG avec une infirmerie qui affiche toujours complet, Brest remporte sa première et seule victoire de la saison avec un but de Jemâa. Avec les défaites de Caen et Dijon, Brest aurait même pu se permettre de perdre mais les Brestois finissent ainsi sur une bonne note et terminent à la 15e place.

 

Cette saison fut difficile mais, une fois de plus, Brest s'est ressaisi au bon moment. Avec une infirmerie qui aura affiché complet toute l'année et la plus mauvaise attaque du championnat, la force du Stade Brestois a été son état d'esprit et sa défense, la troisième du championnat grâce notamment à un Steeve Elana impérial tout au long de la saison. Avec 17 matchs nuls, c'est véritablement point par point que Brest a décroché son maintien en Ligue 1.