basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

SAISON 2010-2011 (Ligue 1)

 

Classement général final

 

Pts

G

N

P

p

c

diff

1

Lille

76

21

13

4

68

36

+32

2

Marseille

68

18

14

6

62

39

+23

3

Lyon

64

17

13

8

61

40

+21

4

Paris SG

60

15

15

8

56

41

+15

5

Sochaux

58

17

7

14

60

43

+17

6

Rennes

56

15

11

12

38

35

+3

7

Bordeaux

51

12

15

11

43

42

+1

8

Toulouse

50

14

8

16

38

36

+2

9

Auxerre

49

10

19

9

45

41

+4

10

Saint-Etienne

49

12

13

13

46

47

-1

11

Lorient

49

12

13

13

46

48

-2

12

Valenciennes

48

10

18

10

45

41

+4

13

Nancy

48

13

9

16

43

48

-5

14

Montpellier

47

12

11

15

32

43

-11

15

Caen

46

11

13

14

46

51

-5

16

BREST

46

11

13

14

33

48

-7

17

Nice

46

11

13

14

33

48

-15

18

Monaco

44

9

17

12

36

40

-4

19

Lens

35

7

14

17

35

58

-23

20

Arles-Avignon

20

3

11

24

21

70

-49

 

 

Meilleurs buteurs :
1. Sow (Lille) : 25 buts,
2. Gameiro (Lorient) : 22 buts,
3. El Arabi (Caen), Lisandro Lopez (Lyon), Pujol (Valenciennes) : 17 buts,
…, Grougi (9 buts), Roux (6 buts), Ayité (4 buts), Poyet (4 buts), Touré (4 buts), Licka (3 buts), ...

3e rang : Bourgis, Grougi, Lesoimier, Ewolo, Dupont, Guyot, Martins, Daf, Bigné, Soumah, Ferradj, Le Guen
2e rang : Baysse, Didry, Locussol, Cotty, Touré, Darlas, N'Tamé, Licka, Traoré, Coulibaly, Poyet, Lachuer, Orlach, Brou Apanga
1er rang : Kergastel, Micola, Kantari, Martial, Deneuve, Elana, Pontdemé, Ngoyi, Lorenzi, Roux, Forest

 

 

Effectif :
- Gardiens : Steeve Elana, Gaëtan Deneuve, Simon Pontdemé.
- Défenseurs : Ahmed Kantari, Paul Baysse, Moïse Brou Apanga, Omar Daf, Brahim Ferradj, Johan Martial, Ousmane Coulibaly, Filippos Darlas, Junior N'Tamé, Grégoty Lorenzi.
- Milieux : Oscar Ewolo, Mario Licka, Benoît Lesoimier, Bruno Grougi, Romain Poyet, Granddi Ngoyi, Larsen Touré, Richard Soumah, Yoann Bigné, Fodié Traoré.
- Attaquants : Nolan Roux, Tomas Micola, Jonathan Ayité, Anthony Bova.
- Entraîneur : Alex Dupont.

 

Coupe de France :
1/32e :     09/01/2011 : Issy-Les-Moulineaux (DH) – Brest : 0-0/0-1 (A.P.) (Martial)
1/16e :     22/01/2011 : Chambéry (CFA2) – Brest : 0-0/1-1/3-4


Coupe de la Ligue :
1/16e :     21/09/2010 : Lorient (L1) – Brest : 1-0

 

 

Championnat de France :

 

 

 

 

 

Buteurs

Pts - classement

1ère j

07/08/2010

Toulouse – Brest : 2-0..............

.................................................................

0 - 20e

2e j

14/08/2010

Brest – Auxerre : 1-1................

Roux.............................................................

1 - 17e

3e j

21/08/2010

Lyon – Brest : 1-0.....................

.................................................................

1 - 19e

4e j

28/08/2010

Caen – Brest : 0-2....................

Roux, Licka...................................................

4 - 15e

5e j

11/09/2010

Brest – Lorient : 0-0.................

.................................................................

5 - 15e

6e j

18/09/2010

Nancy – Brest : 0-2..................

Micola, Touré.................................................

8 - 11e

7e j

25/02/2010

Brest – Valenciennes : 1-0.......

Roux.............................................................

11 - 8e

8e j

02/10/2010

Monaco – Brest : 0-1................

Grougi...........................................................

14 - 5e

9e j

16/10/2010

Brest – Arles-Avignon : 0-0......

.................................................................

15 - 5e

10e j

23/10/2010

Bordeaux – Brest : 0-2.............

Poyet, Lesoimier............................................

18 - 4e

11e j

30/10/2010

Brest – Saint-Etienne : 2-0.......

Licka, Poyet...................................................

21 - 1er

12e j

06/11/2010

Lille – Brest : 3-1......................

Poyet............................................................

21 - 1er

13e j

13/11/2010

Brest – Sochaux :1-1...............

Roux.............................................................

22 - 1er

14e j

20/11/2010

Rennes – Brest : 2-1................

Roux.............................................................

22 - 6e

15e j

27/11/2010

Brest – Lens : 4-1.....................

Poyet, Baysse, Grougi, Grougi........................

25 - 3e

16e j

04/12/2010

Paris SG – Brest : 2-1..............

Roux.............................................................

25 - 6e

17e j

11/12/2010

Brest – Montpellier : 0-0...........

.................................................................

26 - 6e

18e j

18/12/2010

Nice – Brest : 1-1.....................

Martial...........................................................

27 - 7e

19e j

22/12/2010

Brest – Marseille : 0-0..............

.................................................................

28 - 7e

20e j

15/01/2011

Brest – Caen : 1-3....................

Grougi...........................................................

28 - 9e

21e j

29/01/2011

Lorient – Brest : 2-0.................

.................................................................

28 - 11e

22e j

05/02/2011

Brest – Nancy : 2-1..................

Ayité, Grougi..................................................

31 - 10e

23e j

12/02/2011

Valenciennes – Brest : 3-0.......

.................................................................

31 - 10e

24e j

19/02/2011

Brest – Monaco : 2-0................

Ayité, Ayité....................................................

34 - 9e

25e j

26/02/2011

Arles-Avignon – Brest : 1-1......

Touré............................................................

35 - 9e

26e j

05/03/2011

Brest – Bordeaux : 1-3.............

Ferradj..........................................................

35 - 11e

27e j

12/03/2011

Saint-Etienne – Brest : 2-0.......

.................................................................

35 - 12e

28e j

19/03/2011

Brest – Lille : 1-2......................

Lesoimier......................................................

35 - 12e

29e j

02/04/2011

Sochaux – Brest : 2-1..............

Grougi...........................................................

35 - 13e

30e j

09/04/2011

Brest – Rennes : 2-0................

Roux, Grougi.................................................

38 - 12e

31e j

16/04/2011

Lens – Brest : 1-1.....................

Ayité.............................................................

39 - 11e

32e j

24/04/2011

Brest – Paris SG : 2-2..............

Touré, Grougi.................................................

40 - 11e

33e j

30/04/2011

Montpellier – Brest : 0-0...........

.................................................................

41 - 12e

34e j

07/05/2011

Brest – Nice : 0-0.....................

.................................................................

42 - 14e

35e j

11/05/2011

Marseille – Brest : 3-0..............

.................................................................

42 - 15e

36e j

15/05/2011

Brest – Lyon : 1-1.....................

Licka.............................................................

43 - 15e

37e j

21/05/2011

Auxerre – Brest : 0-1................

Touré............................................................

46 - 13e

38e j

28/05/2011

Brest – Toulouse : 0-2..............

.................................................................

46 - 16e

 

 

La saison 2010-2011

 

 Après dix-neuf ans d'attente, le Stade Brestois est de retour parmi l'élite en cet été 2010. L'ouverture de la saison se traduit par une défaite à Toulouse où Brest n'avait pas démérité. Le public brestois peut ensuite enfin assister à nouveau à une rencontre de Ligue 1 dans un stade Francis Le Blé remis à niveau durant l'été avec une nouvelle tribune, Arkéa, en place de l'ancienne Pen Huel. Brest et Auxerre se séparent sur un partage des points mais les Brestois peuvent nourrir quelques regrets car ils ont longtemps tenu les trois points face à Auxerre. Le calendrier de ce début de saison est difficile car les Brestois se rendent ensuite à Lyon. Et, comme à Toulouse, ils font plus que se défendre mais rentrent à nouveau avec une défaite.

L'apprentissage de la Ligue 1 s'avère donc difficile. Brest présente un jeu agréable à voir et entreprenant mais le bilan comptable ne suit pas : un nul sur les trois premiers matchs et une 19e place au classement. Alex Dupont réajuste alors le tir : bien jouer ne suffit pas, il faut surtout être solide. Et fin août, Brest remporte sa première victoire de la saison en s'imposant 2-0 à Caen. Brest quitte alors la zone de relégation et s'apprête à effectuer une remontée au classement qui va surprendre le monde du football.

Tenus en échec par Lorient à domicile, les Brestois vont ensuite s'imposer 2-0 à Nancy. Face à Valenciennes, Brest subit mais s'accroche. Le penalty du Valenciennois Pujol, marqué dans un premier temps puis retiré et repoussé par Elana, relance complètement la fin de match des Brestois qui s'imposent finalement 1-0. Brest bascule alors dans la première moitié de tableau et la bonne série se poursuit car Brest va ensuite gagner 1-0 à Monaco. Si le Stade Brestois est la première équipe à ne pas battre Arles-Avignon en concédant le nul 0-0, il peut s'appuyer alors sur une solide défense qui va rester 832 minutes invaincue. Avec cette solidité, Brest continue à bien voyager et remporte une belle victoire 2-0 à Bordeaux. Fin octobre, le stade Francis Le Blé est en ébullition pour la réception de Saint-Etienne. Grâce à un but de la tête de Licka et une superbe frappe de Poyet pleine lucarne, le Stade Brestois, bénéficiant du report de Marseille-Rennes, prend alors en ce 30 octobre 2010 les commandes de la Ligue 1.

Elana repousse le penalty de Valenciennes
                                                                     Elana repousse le penalty de Valenciennes

Les Brestois étrennent leur costume de leader en se rendant à Lille, mais privés de leur charnière centrale Brou Apanga - Kantari, ils doivent s'incliner 3-1 devant la puissance offensive lilloise. Brest reste cependant leader et prend un bon point à domicile face à une séduisante équipe sochalienne. Lors du derby breton, Brest souffre durant le début de partie face à la puissance rennaise, s'incline 2-1 et abandonne alors les commandes de la Ligue 1. Au tiers de la saison, le Stade Brestois sera resté trois semaines en tête du championnat dans cet automne fabuleux où, en huit matchs, il a pris l'excellent total de 20 points.

 

Fin novembre, Brest signe une nouvelle victoire face à Lens dans un match joué en deux temps. Dans le premier acte, la partie est arrêtée à la mi-temps alors que Brest avait souffert dans la tempête de neige. Dans le second acte, deux buts dans les 20 premières minutes placent Brest sur orbite. Lens réduit le score mais Brest s'envole en fin de partie grâce à Grougi (deux buts, deux passes décisives) et l'emporte 4-1. C'est un Brest encore sur le podium qui se rend ensuite au Parc des Princes. Mais, par manque d'expérience, les Brestois perdent 3-1 après être pourtant revenus à hauteur des Parisiens et avoir peut-être trop voulu aller chercher la victoire.

But de Baysse face à Lens

                                                                                       But de Baysse face à Lens

 

La fin d'année approche et les joueurs commencent à paraître émoussés. Au Stade Francis Le Blé, ils n'arrivent pas à forcer la rugueuse défense montpelliéraine où Spahic est auteur d'un vilain coup de coude non-sanctionné sur Roux. Brest concède le nul 0-0. En déplacement à Nice, Alex Dupont décide de faire tourner et présente une équipe remaniée qui ramène pourtant un bon nul 1-1 de la Côte d'Azur. Arrive ensuite, juste avant Noël, le grand match tant attendu, la réception de l'Olympique de Marseille. Brest tient la dragée haute au champion en titre et conclut cette formidable année 2010 avec un point supplémentaire qui lui permet d'atteindre l'excellent total de 28 points à la trêve, à une confortable 7e place. Mais la mauvaise nouvelle de la soirée est venue de la blessure de Nolan Roux, victime d'une fracture d'un métatarse.

C'est donc sans son attaquant vedette que le Stade Brestois attaque l'année 2011. Et, c'est dans la douleur qu'il arrache sa qualification en 1/32e de finale de la Coupe de France avec une petite victoire 1-0 obtenue dans les prolongations face à Issy-Les-Moulineaux, équipe de DH. Brest ne va pas bien en ce début 2011 et se fait surprendre 3-1 à domicile par Caen. Cette méforme se confirme la semaine suivante car Brest va connaître une grosse désillusion en se faisant éliminer aux tirs au but en 1/16e de finale de la Coupe de France par Chambéry (CFA2). Ce difficile mois de janvier s'achève enfin mais avec une nouvelle défaite, 2-0 à Lorient. Brest bascule alors dans la seconde partie de tableau.

Fin janvier, pour pallier à l'absence de Nolan Roux, Brest engage Jonathan Ayité. Ayité signe son retour au club par un but face à Nancy. Un coup-franc de Grougi en toute fin de match permet à Brest de remporter une précieuse victoire 2-1 contre une équipe du bas de tableau, victoire qui lui permet de passer la barre des trente points et de reprendre ses distances sur le bas de tableau. Mais Brest n'est pas pour autant guéri et s'incline lourdement 3-0 à Valenciennes après avoir été surclassé. Autre mauvaise nouvelle, Nolan Roux, victime d'une blessure musculaire à l'entraînement, doit rester éloigné des terrains jusqu'en avril. C'est donc sans lui que Brest reçoit Monaco, premier relégable. Mais le Stade Brestois peut compter sur Ayité, auteur d'un doublé, pour remporter une victoire importante qui lui permet de s'éloigner du bas de tableau et, pense-t-il, de faire un grand pas vers le maintien, le premier relégable étant alors à dix points. A Arles-Avignon, Brest doit se contenter d'un match nul mais marque un point supplémentaire.
Grougi vient de marquer contre Nancy à la 88e minute
                                                              Grougi vient de marquer contre Nancy à la 88e minute

 

Mais les Brestois vont connaître ensuite un sérieux passage à vide. Ils cèdent 3-1 à domicile face à pourtant une pâle équipe de Bordeaux. De plus, face à Saint-Etienne et Lille, Brest est victime d'erreurs d'arbitrage. A Geoffroy-Guichard, les Verts bénéficient d'un penalty imaginaire et l'emportent 2-0. Face à Lille, les Brestois enflamment le Stade Francis Le Blé et font vaciller le leader du championnat en menant 1-0. Un penalty pourtant flagrant leur est refusé et les Lillois finissent par imposer leur loi grâce à un réalisme impressionnant en attaque. A Sochaux, les Brestois croient enfin mettre un terme à cette série noire mais concèdent finalement une quatrième défaite consécutive dans les arrêts de jeu. A cause de ce surplace, Brest n'a plus que trois points d'avance sur le premier relégable.

Nolan Roux, auteur d'un but phénoménal contre Rennes
                                                           Nolan Roux, auteur d'un but phénoménal contre Rennes
Avril voit enfin arriver le retour de Nolan Roux. L'attaquant brestois va signer son retour d'un but phénoménal avec une frappe de plus de trente mètres en pleine lucarne face à Rennes. Les Brestois surclassent les Rennais avec un deuxième but de Grougi et remportent une superbe victoire dans ce derby breton. Les Brestois mettent ainsi un terme à leur série de quatre défaites consécutives et se redonnent de l'air dans la course pour le maintien. C'est ensuite point par point que Brest va avancer. Les Brestois ramènent ainsi un bon point de Lens et laissent ensuite filer la victoire en toute fin de partie face au Paris SG. En ramenant un nul de Montpellier, Brest atteint les 41 points et a l'occasion de se mettre à l'abri en recevant Nice. Mais les Brestois passent à côté et concèdent le nul 0-0. Avec ce point, ils atteignent la fameuse barre des 42 points mais, cette saison, ce total va s'avérer insuffisant.

Alors que Brest craque 3-0 à Marseille et perd Kantari (rupture du tendon d'Achille) et Daf (rupture des ligaments du genou), les concurrents pour le maintien continuent à avancer. Brest reçoit ensuite Lyon et concède rapidement un but après un premier quart d'heure raté. Les Brestois courent après le score et Alex Dupont n'hésite pas à sortir des milieux défensifs pour les remplacer par des joueurs offensifs. Pari gagnant car Licka égalise d'une superbe frappe pleine lucarne. Les Brestois reviennent de loin, arrachent un point important dans la lutte pour le maintien et montrent qu'ils ne vont rien lâcher.

Mais avec 43 points à deux journées de la fin, rien n'est encore fait dans ce championnat totalement fou. La bataille est féroce. Alors que Brest pense tenir un bon point du match nul à Auxerre, Nice, Nancy et Monaco mènent alors que Caen et Valenciennes résistent à Lyon et Marseille. Brest est alors virtuel 18e et relégable. Mais, grâce à un but de Larsen Touré, Brest quitte la zone rouge dans laquelle il est resté une quinzaine de minutes. Ensuite héroïques en défense, les Brestois gardent jusqu'au bout leur avantage. Cette victoire à Auxerre est cependant insuffisante pour mettre Brest définitivement à l'abri dès ce soir-là.
Brest se maintient !
                                                                                       Brest se maintient !

 

Treizième avec 46 points, le Stade Brestois n'est en effet pas encore sauvé avant la dernière journée. Sept équipes vont jouer leur destin sur cette 38e journée. La seule configuration aboutissant à une descente brestoise en Ligue 2 est : victoire de Monaco contre Lyon, victoire de Nancy contre Lens, victoire ou match nul de Caen contre Marseille et match nul entre Valenciennes et Nice. Au coup d'envoi, Brest a son destin en mains mais doit faire face à une cascade de blessures en défense : Kantari, Daf, Martial et Coulibaly sont en effet forfaits. Et, face à Toulouse, Brest craque dès la 3e minute sur un but de Pentecôte. Brest est malmené et, à la pause, le maintien ne tient alors plus qu'à un seul match Monaco-Lyon car Nancy, Caen mènent alors que Valenciennes et Nice sont toujours à 0-0. Brest concède un second but et vu la prestation brestoise, il est évident que le maintien brestois ne va plus se jouer à Francis Le Blé mais sur d'autres stades de Ligue 1. Et, fort heureusement, les bonnes nouvelles viennent de Valenciennes qui mène face à Nice et de Monaco où Lyon ouvre enfin le score. Les dernières minutes vont se dérouler dans une ambiance surréaliste. Brest est mené et est passé à côté de la partie mais, dans les tribunes, les supporters chantent et clament leur bonheur : Brest va rejouer la saison prochaine en Ligue 1 !